Il est mort le soleil…

Lettre ouverte des salariés de Clipsol, fabricant français de solutions solaires filiale d'Engie (anciennement GDF Suez) pour la sauvegarde de leur entreprise, à l'heure ou le le groupe licencie 50% de son personnel. « Comment est-ce possible qu’à la veille de la COP 21 on laisse fondre des emplois « verts » comme neige au soleil dans un groupe où l’Etat est actionnaire à plus de 33 % ? »

Lettre ouverte des salariés de Clipsol, fabricant français de solutions solaires filiale d'Engie (anciennement GDF Suez) pour la sauvegarde de leur entreprise, à l'heure ou le le groupe licencie 50% de son personnel. « Comment est-ce possible qu’à la veille de la COP 21 on laisse fondre des emplois « verts » comme neige au soleil dans un groupe où l’Etat est actionnaire à plus de 33 % ? »


 

Clipsol, fabricant historique français de solutions solaires, pionnier du solaire en France depuis 1979 et filiale d’Engie depuis 2008, licencie 50 % de son personnel mettant ainsi en péril son avenir.

 

Comment est-ce possible qu’un groupe comme d’Engie (anciennement GDF Suez), pour qui les énergies renouvelables sont un des axes de développement majeur, laisse mourir une belle entreprise comme Clipsol ?

 

Comment est-ce possible qu’un groupe comme Engie s’appuyant d’abord sur ses talents internes pour les faire évoluer en fonction des besoins futurs (un des 4 principes clés de la démarche Development for People) nous ait laissés péricliter depuis 2008 sans aucun investissement ni plan de formation ? 

 

Comment est-ce possible que parallèlement et tout récemment le groupe Engie rachète la société Solaire direct pour 200 M€ ?

 

Comment est-ce possible qu’un groupe comme Engie permette que l’on traite les salariés licenciés de Clipsol avec autant de mépris en leur proposant initialement moins que le contrat de sécurisation professionnelle, minimum légal obligeant la moindre PME ?

 

Comment est-ce possible qu’à la veille de la COP 21 on laisse fondre des emplois «verts» comme neige au soleil dans un groupe où l’Etat est actionnaire à plus de 33 % ?

 

Nous, salariés de Clipsol, avons les mêmes valeurs que celles d’Engie :

- Exigence : nous exigeons un traitement correct pour les salariés de Clipsol touchés par le PSE et des garanties sur un avenir durable pour ceux qui restent;

- Engagement : nous nous battons pour obtenir un traitement digne d’une filiale d’Engie;

- Audace : nous vous interpellons pour d’Engie mette enfin les moyens pour sauver Clipsol;

- Cohésion : nous sommes unis face à la Direction car l’union fait la force.

 

Il faut qu’Engie rende effectives les valeurs qu’elle vante dans sa communication (site, presse, etc.), pour que cela ne soit pas que de la pure communication corporate.

 

Aidez-nous ! Soutenez-nous en partageant la page Facebook "Clipsol ENGIE en grève" qui relate nos actions.

https://www.facebook.com/pages/Clipsol-ENGIE-en-gr%C3%A8ve/138986669765757

 

Nous comptons sur vous, pour ne pas que CLIPSOL s’éclipse. 

 

 

Il est mort,

Il est mort, le soleil

Quand Suez l’a tué

Il est mort l’été

ENGIE, GDF Suez,

C’est pareil

Il est mort,

Il est mort, le soleil,

Engie, GDF Suez,

C’est pareil

Il est mort le soleil.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.