Billet de blog 23 avr. 2010

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Sprint à Cochabamba, dernier jour de la conférence

La suite du blog de Tadzio Muller, militant actif du mouvement pour la justice climatique, organisateur des actions de blocage et de perturbation du sommet de Copenhague, qui participe à la conférence mondiale des peuples de Cochabamba, en Bolivie.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La suite du blog de Tadzio Muller, militant actif du mouvement pour la justice climatique, organisateur des actions de blocage et de perturbation du sommet de Copenhague, qui participe à la conférence mondiale des peuples de Cochabamba, en Bolivie.

--------------

22 avril 2010. Dernier jour de la conférence. Hier soir, les « résultats » des nombreux ateliers, négociés en grande partie à l'avance, ont été présentés. Il y a eu beaucoup de grandes annonces : le groupe de travail « visions partagées » a énormément parlé du « buen vivir », de la « bonne vie » pour tous. Les mouvements ont remporté quelques succès : les groupes indigènes et leurs ONG alliées dans le groupe de travail « adaptation » sont parvenus à repousser les tentatives du gouvernement bolivien de rendre le projet « REDD » (Réduction des émissions résultant de la déforestation et de la dégradation forestière - pour le dire autrement : je te file de l'argent pour que tu ne coupes pas un bout de forêt et pour que tu puisses ainsi continuer à brûler du charbon) politiquement acceptable pour les mouvements.

Et il y a eu des conflits ouverts : le mouvement de petits paysans Via Campesina et ses alliés ont également cherché à modifier le résultat d'un groupe de travail - celui sur les « stratégies d'action » a proposé la création d'une sorte de nouvelle Internationale par en haut, ce que les mouvements ont refusé - mais, là-dessus, la discussion continue.

Bien entendu : en dehors de ces conflits, des points communs extrêmement nombreux ont été exprimés, mais les conflits sont les plus passionnants, parce que la question la plus intéressante à long terme que soulève Cochabamba, est précisément celle de la relation entre les mouvements et les institutions, comme par exemple les gouvernements progressistes d'Amérique Latine.

À ce propos, une incise à laquelle je ne peux résister : dans son grand discours de mardi, Evo Morales a dit, de manière très sérieuse, que la consommation de poulet génétiquement modifié rend les hommes pédés. À Berlin, il serait viré, non sans fougue et sans raison, de tous les bars de gauche, pour avoir dit une telle bêtise totalement homophobe. Ici, il est le président de gauche, au côté duquel les mouvements se tiennent. Dois-je tolérer une telle chose, en tant que gringo en Amérique Latine ? Probablement pas. Heureusement, tous ceux avec lesquels j'en ai parlé (et d'autres aussi, comme la presse bolivienne par exemple) ont trouvé cela extrêmement embarrassant. On ne peut pas choisir tous ses amis...

C'est tout. Aujourd'hui, mon blog reste bref : nous avons, dans le réseau Climate Justice Action (CJA), notre atelier sur la mobilisation pour la journée d'action, dont je vous ai déjà parlé hier, dans quelques heures. C'est excitant : après des jours à attendre les réactions des mouvements sociaux, à attendre l'écho qui se produit quand quelque chose d'inspirant apparaît soudain à l'horizon, la mobilisation de CJA vers une journée d'action s'est transformée en une mobilisation à grande échelle de nombreux acteurs importants (à nouveau Via Campesina, mais aussi le réseau à tendance anarchiste Rising Tide, Jubilee South, peut-être 350.org, et de nombreux autres) pour une semaine d'action mondiale pour la justice climatique, du 10 au 16 octobre. Ça a rapidement ravivé le sentiment qu'on serait engagé dans un mouvement mondial...

Billet précédent

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali
Journal — Politique
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal — Discriminations
Dans les hôpitaux de Strasbourg, l’aumônerie musulmane a la portion congrue
Les différentes aumôneries des Hôpitaux universitaires de la capitale alsacienne disposent de moyens humains et matériels très disparates, qui laissent le sentiment d’une inégalité de traitement. Côté musulman, l’unique salariée a été privée de son bureau individuel.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy