Lexique nomade 2011

Àl’occasion de cette édition 2011, les éditions Christian Bourgois publient leur Lexique nomade, centré cette année sur le mot clé : celui en lequel une vie comme une œuvre trouvent origine, celui qui déclenche l’inspiration, celui qui peut ouvrir à l’ensemble d’une œuvre, définir un rapport à l’écriture ou au monde.

Chacun des invités de la Villa Gillet a accepté de se prêter au jeu de ce lexique subjectif. Patrick Modiano souligne pourtant dès l’ouverture du volume qu’«il n’existe pas de mot clé pour un écrivain ou alors il arrêterait d’écrire», interromprait sa quête du mot juste et ne répondrait plus à la définition de l’acte d’écrire selon Beckett, «Essayer encore, rater encore, rater mieux».

Chaque mot sans exception est donc une clé pour Modiano. Tous les autres écrivains se sont pliés à la règle d’un choix unique. Ont lutté contre le Silence (Carlos Liscano) ou des Silences (Yannick Lahens). Avec des mots brefs (l’onomatopée Ah !, choisie par Goran Petrović, «à la fois un soupir et un cri» qui «contient des brassées de tous les autres mots», «unique clé qui ouvre toutes les portes de ce monde») aux plus complexes (Ognosie). Ces choix dessinent une carte de l’écriture : la majorité des mots s’inscrivent, ouvertement ou en creux, dans un rapport à l’acte de création, de la langue (le mot Catastrophe que Pierre Zaoui voudrait voir inscrit «parmi les noms pluriels invariables») à l’écrit (Curiosité, Coauteur, Forme ou, plus surprenant, Chat), de la genèse du texte à sa lecture.

 

Nombre des réflexions tournent également autour de la notion de pluriel ou de celle de frontières (L’Autre, Discrimination, Périphérie) pour l’interroger et la bousculer, en un commentaire du titre même de ce volume, Lexique nomade, sur lequel reviennent Tahar Ben Jelloun, choisissant Des mots pluriels, «des mots de passage, des voyageurs sans domicile fixe, des Gitans sans territoire», Olivier AdamÀ la périphérie. Ni dedans ni dehors. Ou les deux à la fois. C’est là que s’est forgée l’écriture») ou Alain Mabanckou :

«Partir, verbe que je ne cesse de conjuguer pour voir l’Ailleurs, riche de rencontres, de savoirs et d’émerveillement.

Partir vers des horizons inexplorés, inventer un monde où tout est possible, partir c’est écrire».

Quelque chose comme un monde ou un dictionnaire «poreux», mot choisi par Maylis de Kerangal, «dedans/dehors mélangeant volontiers leur place», et c’est ainsi que les mots clés ouvrent à tous les types de textes : des définitions, attendues, mais aussi des réflexions philosophiques ou ontologiques (l’Autre), des récits (le sublime Aviation de Santiago Gomboa), un poème (Dune). L’écriture comme «contact», manifestation de son «mouvement», «une écriture perméable, qui absorbe et transmette, s’acclimate et affecte», qui «fraye avec le monde» (Maylis de Kerangal), véritable Naissance d’un pont. Elle est Voyage, comme «un désir et une angoisse» (Abilio Estévez), Une Voix, «qui est tout ce que je possède. Une seule voix. J’ignore ce qu’elle est, d’où elle vient, pourquoi elle est là, d’où elle se trouve» (Hanan El-Cheikh).

Le Lexique nomade est aussi une carte au sens le plus géographique du terme, mais un territoire sans frontières, qui nous mène de la Colombie à la Turquie, des USA à l’Allemagne, de la France à Israël, de l’Écosse à la Pologne ou à la Serbie, nous permettant, comme chaque année, de découvrir des voix nouvelles comme des auteurs suivis (Philippe Djian, Laura Kasischke).

D’année en année, ces lexiques construisent une encyclopédie nomade de la langue, un (im)précis de littérature, un dictionnaire d’écrivains, en marge des définitions courantes, une collection indispensable, où l’on glane des instants magiques, «en partance pour une destination lointaine où je serais inévitablement plus heureux» (Abilio Estévez).

Lexique nomade 2011, « Le Monde / Villa Gillet), éditions Christian Bourgois, « Titre », n° 144, 93 p.

Par : Olivier Adam, Laure Adler, Yiğit Bener, Tahar Ben Jelloun, Marcel Beyer, Kéthévane Davrichewy, Maylis de Kerangal, Frans de Waal, Philippe Djian, Timothée de Fombelle, György Dragomán, Hanan el-Cheikh, Abilio Estévez, Alain Finkielkraut, Santiago Gamboa, Gilbert Gatore, David Grossman, Claudie Haigneré, Françoise Jay, Laura Kasischke, Étienne Klein, Yanick Lahens, Carlos Liscano, Rosetta Loy, Alain Mabanckou, Alberto Manguel, Patrick Modiano, Audur Ava Ólafsdóttir, Éric Overmyer, Delphine Perret, Goran Petrović, Hartmut Rosa, Richard Russo, Indra Sinha, Olga Tokarczuk, Sarah Treem, Srdjan Valjarević, Alan Warner, Pierre Zaoui .

Prolonger :

Lexique nomade 2010

Lexique nomade 2009

Les Assises du roman, Le Roman, quelle invention ! 2008, Christian Bourgois, "Titres", 2008
Les Assises du roman. Le Roman hors frontières 2009, Christian Bourgois, "Titres", 2009

Les Assises du roman, Le Roman : tout dire ?, Christian Bourgois, "Titres", 2010

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.