23 août, Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

Aujourd'hui 23 août, marque la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition instituée par l'UNESCO en 1998, qui diffère de la date mémorielle ajoutée par l'ONU en 2007, le 25 mars.

The Atlantic slave trade: What too few textbooks told you - Anthony Hazard © TED-Ed
C'est depuis le 1998 (circulaire CL/3494 du 29 juillet 1998) que l'UNESCO a institué le 23 août comme étant la Journée internationale de la traite négrière et de son abolition (résolution 29 C/40 adoptée par la 29e session de l'UNESCO). Cette date diffère de celle qui a été instituée par l'ONU en 2007 le 25 mars, la  Journée internationale des victimes de l'esclavage et de la traite transatlantique des esclaves.

Source : UNESCO - « C'est dans la nuit du 22 au 23 août 1791 qu'a commencé à Saint Domingue (aujourd'hui Haïti et République dominicaine) l'insurrection qui devait jouer un rôle déterminant dans l'abolition de la traite négrière transatlantique.

La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est commémorée le 23 août de chaque année.

La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition vise à inscrire la tragédie de la Traite dans la mémoire de tous les peuples. Conformément aux objectifs du projet interculturel "La route de l'esclave", elle doit être l'occasion d'une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie, ainsi que d'une analyse des interactions qu'elle a générées entre l'Afrique, l'Europe, les Amériques et les Caraïbes.

La Directrice générale de l'UNESCO invite les Ministres de la culture de tous les États membres à organiser des actions en associant l'ensemble des populations de leurs pays et en particulier les jeunes, les éducateurs, les artistes, les intellectuels mais aussi les sportifs et la société civile.

Les premières commémorations de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition ont eu lieu dans plusieurs pays, notamment le 23 août 1998 à Haïti et le 23 août 1999 à Gorée au Sénégal. Des manifestations culturelles et des débats sur la traite négrière ont été également organisées. En 2001, le Musée de l'étoffe de Mulhouse (France) s'est associé à la commémoration en organisant un Atelier présentant des tissus appelés "Indiennes de Traite" utilisés comme monnaie d'échange pour l'achat d'esclaves aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Par la circulaire du 29 juillet 1998 du Directeur général de l'UNESCO aux Ministres de la culture, tous les États membres sont invités à organiser des manifestations le 23 août de chaque année. »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.