111. Terrorisme ...et celui "qui n'existe pas".

Attentats d'islamistes, de fous ou d'extrême-droite : frénésie des divers canaux du pouvoir avec le mot "terrorisme" auquel l’antiracisme est amalgamé. Confusion créée par le Pouvoir qui prépare une loi pour interdire la publication de vidéos montrant des matraquages au sol, et tirs qui mutilent ou tuent dans des actions sous uniforme qu'il a organisées. Le terrorisme d'Etat n'existe pas !

 Attentats d'islamistes, de fous ou d'extrême-droite : frénésie des divers canaux du pouvoir sur le mot "terrorisme" auquel l’antiracisme est amalgamé. Confusion créée par le Pouvoir qui prépare une loi pour interdire la publication de vidéos montrant des matraquages au sol, et tirs qui mutilent ou tuent dans des actions sous uniforme qu'il a organisées. Les violences policières qui n'existent pas ne doivent pas être montrées sous peine de lourdes sanctions. Les parjures devant les tribunaux ont la voie libre.

Terrorisme : le néolibéralisme s'est implanté en 1975 au Chili sous la dictature Pinochet appuyée sur le terrorisme de l'armée, de la police, et des groupes activistes d'extrême-droite : le terrorisme d'Etat est dans son ADN.   Il a proclamé son aversion pour la démocratie depuis sa création , et qu'il se gave aux dépens des peuples brutalement dominés (les fameuses réformes structurelles et règles d'or). 

La matrice est là depuis bientôt un demi siècle. La mondialisation néolibérale avec ses traités et ses guerres a fait le reste. En collusion avec les Maffias  :      Trump, Berlusconi en sont des aboutissements, pour n'en citer que deux ...

Le terrorisme islamiste n'est qu'un sous-produit des guerres américaines et russes, etc...Comme à Kaboul hier, il terrorise pour asservir pour ses propres ambitions territoriales sur les populations réputées musulmanes.

 

L'extrême-droite de notre pays assure la diffusion des images du terrorisme islamiste * parmi toutes les actions et déclarations gouvernementales qui exercent depuis plusieurs décennies une pression discriminante scandaleuse sur les populations présumées musulmanes vivant en France..

Les ministres vocifèrent maintenant contre l'antiracisme amalgamé au terrorisme.

Provocation pour empêcher de combattre la loi en préparation pour sanctionner lourdement la publication de vidéos montrant les matraquages au sol, mutilations, étranglements, grenadages, ou séance d'humiliation.  Les parjures devant les tribunaux ont la voie libre.

On a vu hier des interventions brouillonnes de la police contre des lycéens fuyant dans la rue les conditions aberrantes d'une reprise scolaire sous distanciation impensée et totale impréparation. Y être copieusement gazés. Le Ministère s'avère incapable et doit démissionner. 

Ces lycéens en ont eu la démonstration.

Ils doivent savoir que la deuxième vague de COVID rencontre des hôpitaux publics affaiblis par une gestion aberrante, malgré les protestations des soignants tout au long de l'été. Ignorées.

 

Malgré les revers les plus durs, les peuples finissent toujours par se relever et reprendre le combat.

 

 * https://www.mediapart.fr/journal/france/031120/attentats-sur-les-reseaux-sociaux-l-extreme-droite-aux-premieres-loges

https://reporterre.net/Interdiction-de-diffuser-des-images-de-policiers-drones-reconnaissance-faciale-ce-que

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.