78. "Grand débat de cohésion" Impossible avec des gens qui mutilent et défigurent.

Préalable absolu au Grand débat national : L'interdiction définitive des armes qui mutilent et défigurent. Simultanément, une aggravation de brutalité est donnée aux réfugiés par la loi Asile et Immigration, véritable Code de la Honte.

Mains, pieds arrachés, œil écrasé, os de la tête fragmentés, Rémi tué,

Ce ne sont pas des accidents. Le flashball a un viseur extrêmement précis qui pointe l'endroit où sera l'impact. 

La liste des gens lourdement blessés est longue, pour imposer des réformes qui agissent toujours à l'inverse des promesses.

                         

                     Grand débat de cohésion nationale à mon avis IMPOSSIBLE

tant que de telles armes sont encore distribuées pour la répression de mouvements sociaux ou politiques.

Incompatible avec le code de la honte imposé brutalement aux réfugiés et demandeurs d'asile.

 

Insupportable qu'aux Matins de France-Culture ce matin, Bruno Lemaire ait été aidé longuement à exposer les leurres gouvernementaux, sans qu'il soit interrogé sur la gravité des blessures infligées par des armes massivement distribuées à la police répressive des mouvements sociaux. La dangerosité de ces armes est depuis longtemps établie ; leur retrait demandé depuis longtemps. Et cependant les stocks viennent d'être réapprovisionnés !  Impossible de s'asseoir autour de la même table, sans ce préalable : RETRAIT IMMÉDIAT !

Insupportable que Macron veuille faire avaliser le code de la honte par son Grand débat national sous couvert de s'entendre sur des quotas d'immigration .

 

Lors de la manifestation des «gilets jaunes» à Nantes, le 16 février 2019. © Reuters

Nantes 16 février 2019.   A 6, ce n'est pas la bavure d'un surmené   ... Tous en légitime défense !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.