Pour une autre approche de l'Histoire

Le capitalisme industriel s'est construit et s'acharne à survivre par l'exploitation des travailleurs, mais autant par la guerre contre les peuples du monde. Guerres coloniales d'Etats, puis guerres de destruction massives.dont la politique est devenue un outil, aux mains d'un capitalisme en réseaux au dessus des Etats. Domination culturelle, idéologique plus qu'économique.

 

Guerres de conquête coloniale dont un épisode a été la guerre entre impérialismes dite "Guerre de 1914/1918" (ce ne sont pas ses vraies dates).

La guerre contre les peuples a repris immédiatement dès les "Traités de paix". L'épisode nazi a laissé son empreinte sur la reprise des guerres coloniales,  puis néocoloniales.

La phase actuelle de guerre contre les peuples a commencé pour écraser les Printemps arabes. Sans y parvenir. Elle comporte aussi la chasse inhumaine, mondialisée contre les réfugiés et migrants.

Désormais capitalisme en réseaux au dessus des Etats, celui-ci étend une domination culturelle, idéologique et bien sur économique mettant en oeuvre les moyens actuels de surveillance-répression de masse. De plus en plus ouvertement inhumaine. 

Il détruit les équilibres écologiques, s’accommode des bouleversements climatiques et les aggrave.  Crée une pagaille de virus.

Incapable de maîtriser sa propre évolution mortifère.

Le renforcement des mouvements populaires dans les "pays indépendants" et dans les métropoles coloniales nécessite cette mise en perspective de deux siècles de luttes et de résistance et de nombreux siècles de résilience.

J'invite les historiens engagés dans les mouvements sociaux à contribuer à une relecture de l'histoire du 19°, du 20° et deux décennies du 21° siècle.

 

Textes de référence :

   Les moyens et formes modernes de la guerre préventive contre les peuples :  

https://www.mediapart.fr/journal/international/131220/affaire-libyenne-les-lourds-secrets-du-contrat-eagle 

https://www.mediapart.fr/journal/france/111220/fichage-politique-des-decrets-elargissant-dangereusement-le-spectre-des-personnes-visees

https://www.mediapart.fr/journal/france/121220/armes-de-coulibaly-ce-n-est-pas-un-flic-qui-est-mouille-c-est-toute-l-institution/commentaires#comment-10385168

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.