RC 120.Résister à la pseudo-culture qui uniformise l’art comme la pensée.

"  Partout en Outre-mer la tendance aujourd’hui est au “plurilinguisme équilibré”. Zouk, gwoka, bèlè, maloya ou kaneka ont révélé des identités culturelles mal connues. Et bientôt des formes avancées du m’godro de Mayotte, de l’aléké de Guyane. Une diversité de styles et de langues résistent à la pseudo-culture qui tend à uniformiser l’art comme la pensée" Hommes et migrations. Site "Aux Sons"»

Je tiens à faire connaître le travail remarquable du sit "Aux Sons. Musiques et Vibrations du Monde", avec sa page du 10 juillet :" plongez dans les musiques ultramarines avec le Focus - Langues et cultures régionales en danger ? Le cas de l’Outre-mer. "  Michel-Lyon.

Edito.

Chers Amis, Chères Amies, 

#AuxSons poursuit sa série sur les langues minoritaires de France : après la création musicale en langues hexagonales, plongez dans les musiques ultramarines avec le Focus - Langues et cultures régionales en danger ? Le cas de l’Outre-mer. 

François Bensignor (Journaliste musique à Hommes & Migrations) y présente la mobilisation de populations déterminées à sauvegarder leurs langues et leurs identités culturelles :

« Parmi les moyens mis en œuvre dans ce combat, chanson, musique et danse s’avèrent des outils particulièrement efficaces. » 

En attendant la Playlist de M’Toro Chamou dévolue à ses coups de cœur d’Outre-mer, la Playlist de San Salvador nous promène dans les traditions régionales d’Hexagone.


Tandis que le Festival Jazz à Vienne déroule son « édition limitée » 2020, #AuxSons tend le micro à son directeur artistique Benjamin Tanguy qui présente dans sa Playlist un jazz « engagé, dansant mais surtout très inspiré. »
 

En Bref, deuxième volet de notre série de portraits en partenariat avec la campagne #ScèneFrançaise de la Sacem :

A l'Agenda du week-end découvrez :

Focus - Langues et cultures régionales en danger ? Le cas des Outre-mer
« Partout en Outre-mer la tendance aujourd’hui est au “plurilinguisme équilibré”. Zouk, gwoka, bèlè, maloya ou kaneka ont révélé aux oreilles du monde des identités culturelles jusqu’alors mal connues. Bientôt s’affirmeront des formes avancées du m’godro de Mayotte, de l’aléké de Guyane. Une diversité de styles et de langues capable, espérons-le, de tenir en respect la globalisation effrénée d’une pseudo-culture qui tend à uniformiser l’art comme la pensée. » 

François Bensignor (Journaliste musique à Hommes & Migrations)

 

Focus - Langues et cultures régionales en danger ? Le cas de l'hexagone

« Avec la disparition de la pratique des langues régionales risquent aussi d’être emportées des expressions culturelles et musicales spécifiques et savoureuses. Dans ce premier papier nous nous concentrons sur l’hexagone avec des artistes pionniers corses (Jean Claude Acquaviva), bretons (Erik Marchand), occitans (Manu Théron) et basques (Beñat Achiary). »

Benjamin Minimum (Journaliste ex-Mondomix)

 

Auxsons.com

alt_text

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.