RC 139. Shlomo Sand : " Israël va-t-il dériver vers d’autres séquences, ou parvien "

La question qui demeure posée, après ces violents affrontements est la suivante : Israël va-t-il dériver vers d’autres séquences, ou bien parviendra-t-il, malgré tout, en tant que démocraties poly linguistiques et multiculturelles. Rendons hommages à tous Israéliens qui s'opposent aux dérives ultradroitières et guerrières.

   La question qui demeure posée, après ces violents affrontements est la suivante : Israël va-t-il dériver vers d’autres séquences et devenir une sorte de Yougoslavie dégénérant en une guerre sanglante opposant ses divers citoyens non égaux, et se fracasser en multiples morceaux, ou bien parviendra-t-il, malgré tout, à devenir une sorte de Canada, de Belgique ou de Suisse, qui , par-delà leurs divisions internes ont réussi à se préserver en tant que démocraties poly linguistiques et multiculturelles, reposant sur l’appartenance citoyenne, et non pas sur une ethnicité religieuse ou biologique. L’avenir le dira.

  Shlomo Sand

Lire l'article dont j'ai extrait cet alinéa :    https://blogs.mediapart.fr/shlomo-sand/blog/180521/le-terrible-desir-d-etre-egal

Rendons hommages à tous Israéliens qui s'opposent aux dérives ultradroitières et guerrières. Ainsi qu'à la Résistance palestinienne.

 Depuis le 10 mai,  192 Palestiniens ont été tués,  dont au moins 58 enfants,  et plus de  1200 blessés.   Les plus grands immeubles d’habitation, les infrastructures, les routes, sont systématiquement ciblés. Des centres de santé, des centres culturels, ont été volontairement visés. L’immeuble des médias internationaux et même l’agence américaine Associated Press, a été détruit. La population, terrorisée, n’a aucun endroit pour s’abriter. Des habitants sont allés se réfugier dans les écoles de l’UNRWA, dans une promiscuité totale alors que l’épidémie de Covid-19 fait rage. Déjà éprouvée par quatorze ans de blocus et trois autres agressions militaires, la population palestinienne de Gaza n’en peut plus, et les enfants sont particulièrement traumatisés. Rien, absolument rien, ne peut justifier ces crimes qui visent à terroriser toute une population et à lui rendre durablement la vie impossible. Les roquettes tirées depuis la Bande de Gaza, sont des engins artisanaux. La réponse d’Israël est volontairement disproportionnée, elle vise, à terroriser Toutes les initiatives pacifiques de la société civile de Gaza, et notamment les Marches du Retour de 2018 - 2019, ont été ignorées et noyées dans le sang. Cette population palestinienne de la Bande de Gaza, profondément inventive et humaine malgré ce qu’elle subit, l’État d’Israël a choisi de la déshumaniser. Le blocus qui dure depuis 14 ans constitue une punition collective contraire au droit international    Collectif 69 de soutien au peuple palestinien

Manifestation du 10 mai 2021 © AFP

C’est l’ordre d’expulsion de plusieurs familles du quartier de Shaykh Jarrah qui a déclenché les tragiques affrontements en cours.(...)   Selon l’organisation israélienne B’Tselem, 1 005 maisons et 424 lieux de travail palestiens ont été détruits à Jérusalem Est par Israël entre 2004 et 2020. En Cisjordanie, ce sont 1 554 maisons qui ont été détruites entre 2006 et 2020, et depuis 2012, 1 673 lieux de travail ont connu le même sort.           https://blogs.mediapart.fr/fehim-tastekin/blog/180521/breve-histoire-des-expropriations-de-shaykh-jarrah

Alors la question doit être posée, du choix de la date pour procéder à ces expulsions scandaleuses, et déclancher des affrontements de grande ampleur, de sorte que les élections  ne puissent se tenir, élections à haut risque pour Netanyahou. Le prix en vies humaines de sa réélection ?

A lire également :  Dans les années 1950-1960, en réaction à l’hégémonie ashkénase, des mouvements de protestation et de résistance orientaux émergent en Israël. Ella Shohat : Le sionisme du point de vue de ses victimes. Les juifs orientaux en Israël. Ed. La Fabrique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.