Billet de blog 20 janv. 2020

96. "Gouvernance". Soumettre par harcèlements multiples qui empêchent de penser.

Tout est support de harcèlement. C'est épuisant. Et cela empêche de réfléchir,empêche de prendre du recul. Œillères mentales pour avoir une masse soumise.

michel-lyon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Enseignants et élèves des lycées se battent contre le contrôle continu qui contraint à se farcir la tête d'un fatras de connaissances sans le temps ni le travail d'assimilation. Impossible de s'exercer à l'approche critique. Constamment sous tension.Enseignants sous le menace d'être remplacés par des écrans dont ils ne seront qu'assistants. Aucun dialogue avec un écran. On ne peut qu'essayer d'enregistrer ce qu'il diffuse. Parallèlement, le Service National SNU inculque par son fonctionnement la servitude à la figure du "chef" qui symbolise les institutions dans la vie civile.

Au travail, management par objectifs avec des moyens en constante réduction. Eclatement des collectifs de travail par mise en concurrence généralisée. Jusqu'au burn out voire suicide. Harcèlement systémique. Voir les compte-rendus de jugement des cadres France-Télécom. et articles sur de très nombreuses entreprises. La structure de l'économie par soustraitance place la grosse majorité des entreprises y compris artisans et "Indépendants" sous domination des donneurs d'ouvrage. Logique globale : celle du pressoir.

Le secteur associatif sur financement public est aussi contraint à ce harcèlement systémique, condition pour recevoir ce financement en diminutions cependant.

Les réformes imposées aux services publics et aux fonctions publiques y ont installé ce même management par objectif à moyens réduits. Harcèlement systémique destructeur du personnel d'exécution et destructeur des missions désormais ignorées.

Harcèlement sur la voie publique et dans les transports par multitude d'écrans géants conçus pour capter l'attention et faire passer en vitesse une multitude de messages de soumission, en premier lieu la soumission des femmes..

Harcèlement par bfmTV imposé dans tous les lieux publics avec ses 3 flux d'infos simultanées : Images fixes, Images mobiles ; Commentaire oral ininterrompu. autour des images, Ligne de messages écrits sur d'autres sujets que les images. Impossible d'exercer la moindre interrogation  sur les fragments d'infos déversés qui tendent à illustrer et corroborer le discours officiel.

Harcèlement mental par le discours gouvernemental qui énonce une préoccupation populaire pour justifier une réforme qui va l'aggraver. Et tromperie organisée par la presse asservie. Et par relance périodique de polémiques ineptes par des mots-pièges. (actuellement, laïcité).  Et message rassurants rapidement démentis par les faits. 

Les réformes vont amplifier le record mondial de croissance des plus grosses fortunes du pays. Vraie explication non-dite de l'étranglement des services publics  En permanence, il y a 4 réformes en procédure d'adoption, et les décrets d'application et circulaires sortent en silence, qui pourtant fixent les modalités de mise en oeuvre.

Empêchés de penser, dans un climat menaçant sur tous les aspects de la vie (et de la mort).

Toutes les réformes néolibérales ont cette dimension : éradiquer l'esprit critique.

 ================

France-Culture . La suite dans les idées.  Samedi 18 janvier. 12h46. Historien Johann Chapoutot. Antériorité du management actuel. Avant, pendant le nazisme et actuellement. Histoire de l'obtention de la servitude volontaire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le jugement consacre la liberté d’informer
Dans un jugement du 6 juillet 2022, le tribunal de Nanterre a condamné l’État pour sa tentative de perquisition des locaux de Mediapart du 4 février 2019, la jugeant « ni nécessaire dans une société démocratique ni proportionnée à l’objectif poursuivi ». Le jugement, très sévère pour le parquet de Paris, consacre aussi la protection des sources.
par Edwy Plenel
Journal — Exécutif
À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession
La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.
par Romaric Godin et Ilyes Ramdani
Journal
Face à la première ministre, LFI et le RN divergent sur la stratégie
Les deux forces d'opposition ont fait vivre une séance mouvementée à Élisabeth Borne qui prononçait, mercredi 6 juillet, son discours de politique générale. La gauche a déposé une motion de censure. La droite et l’extrême droite ont annoncé qu’elles ne la voteront pas.
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — Santé
Au ministère de la santé, un urgentiste qui rêvait de politique
La nomination de François Braun au chevet d’un système de santé aux multiples défaillances est plus qu’un symbole. Ce médecin de terrain, formé dans les déserts médicaux, est aguerri aux crises sanitaires. Mais il laisse, à Metz, un service d’urgences en grandes difficultés.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Sous Macron, l'écologie chute en 10ème place mais l'homophobie se classe en 1ère
Au dernier remaniement, plusieurs homophobes rentrent définitivement au gouvernement. Le plus notable, Christophe Béchu, maire d'Angers, devient Ministre de la transition écologique, domaine où il n'a aucune compétence. Le rang protocolaire du Ministère de l’Ecologie, lui, passe du 5ème au 10ème rang.
par misterjbl
Billet de blog
Est-ce la fin du Bac Pro ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée à l'enseignement professionnel. Dans un tweet daté du 17 mars, elle expliquait vouloir "une réforme du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage" laissant présager d’un bouleversement de l’éducation nationale.
par Germain Filo
Billet de blog
Boone : « La pauvreté est contenue »
Quand l’économiste Laurence Boone considérait que « l’argent est très bien redistribué vers les pauvres » et quand le chef de l’État fustige les « profiteurs de guerre ». Petit retour également sur les Gilets jaunes d’avant les Gilets jaunes.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
par claude lelièvre