RC 130. Création de collectifs de Médecins Indépendants

"Avec plusieurs confrères, nous avons rassemblé plusieurs collectifs créés au cours de l’année 2020 pour porter une voix audible aux citoyens.Avec le Dr. V Guérin, nous avons créé en mars 2020, le collectif « laissons les médecins prescrire » car les médecins généralistes écartés de la prise en charge de leurs patients du Covid, ne pouvaient pas soigner comme ils l’entendaient.

Conférence de presse de lancement de la coordination nationale des Médecins indépendants : Santé libre.

A écouter :   https://www.youtube.com/watch?v=uwXVAr8lHLQ

Annonce de 7 axes de travail et de publications.

Interview du 14 janvier 2021 par idj du Docteur Martine Wonner, députée et médecin Psychiatre.

"Avec plusieurs confrères, nous avons souhaité rassembler plusieurs collectifs qui ont été créés au cours de l’année 2020 pour porter une voix audible aux citoyens. Moi-même, j’ai créé en mars 2020, avec le Dr Violaine Guérin, un collectif intitulé « laissons les médecins prescrire » car nous étions choqués de constater que les médecins généralistes étaient écartés de la prise en charge de leurs patients souffrant de Covid. Ils ne pouvaient pas soigner comme ils l’entendaient. Je me suis élevée contre cette médecine étatique. D’où ce collectif visant à donner toute sa place aux médecins. Il regroupe 350 médecins et 2.000 soignants environ

(...) La coordination Santé Libre qui regroupe tous les collectifs répartis en France représente 100.000 personnes dont 30.000 Médecins. La démarche, c’est celle de l’accès aux soins pour tous les patients et de la liberté de soigner pour les médecins.

(...) 

C’est la Haute administration qui décide avec le Conseil de Défense. On ne sait pas qui le compose en dehors du président de la République, du premier ministre, du Directeur général de la santé et du ministre de la Santé. Il n’y a aucune marge de manœuvre à l’échelon local ou régional. Notre collectif veut que chacun reste libre de se faire vacciner ou non après avoir eu un avis éclairé. Là, il pourrait s’agir d’une extorsion de consentement à la vaccination surtout si le gouvernement venait à mettre en place un passeport vaccinal qui limiterait l’accès à certains endroits ou activités. On ne sera pas plus égaux en droit.

-Quelles sont les autres mesures décidées par la coordination des collectifs ?

Il y en a plusieurs dont la création d’une cellule visant à informer correctement le public sur les stratégies de prévention ou thérapeutiques comme la vitamine D, la vitamine C, le zinc, les « macrolides like » tel l’ivermectine. Il doit toujours y avoir une relation clinique entre le patient et le médecin traitant.

-Vous remettez en cause les chiffres de Santé Publique France ?

Non, nous remettons en cause la façon dont les chiffres sont présentés. On nous parle de ‘’cas’’ et non plus de personnes, on parle de ‘’tests’’ et non de malades. Les repères habituels ont été perturbés en annonçant des chiffres importants pour mieux imposer des mesures liberticides. En Alsace, les hôpitaux ne sont même pas actuellement à 30% d’occupation de leurs capacités en réanimation. Donc nous voulons redonner de la transparence à tout ce qui est avancé par les médias mainstream qui entretiennent la peur et les mesures privatives de liberté. Il faut donc expliquer les chiffres.
Au final, nous souhaitons mettre en place un vrai Conseil scientifique indépendant, avec des experts scientifiques capables de faire de l’analyse de revues scientifiques et apporter un éclairage différent du Conseil actuel. (...)

Lire en entier :  https://infodujour.fr/societe/45232-covid-des-medecins-lancent-lappel-du-9-janvier

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.