Billet de blog 22 juin 2012

Welcome to Palestine

Arrivée sans encombres donc à Tel Aviv. Si on insiste, c'est que c'est jamais gagné, et que cette fois nous avons pu passer en moins de neuf minutes quand en 2011 nous y étions parvenus après près de 9 heures de garde à vue à l'aéroport Ben Gourion.

Madjid MESSAOUDENE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Arrivée sans encombres donc à Tel Aviv. Si on insiste, c'est que c'est jamais gagné, et que cette fois nous avons pu passer en moins de neuf minutes quand en 2011 nous y étions parvenus après près de 9 heures de garde à vue à l'aéroport Ben Gourion.

Pour le coup, on remercie les autorités françaises qui ont fait plus que leur travail en permettant qu'on ne soit pas questionnés à outrance par les policiers israéliens.

Après la surprise, le départ pour Nazareth, ville qui nous accueille pour la première semaine de notre séjour. 

Nazareth est la plus grande ville arabe israélienne.

Sur place, nous sommes pris en charge par une ONG locale qui prend soin de nous mettre à l'aise en nous répartissant dans nos familles d'accueil. 

On nous emmène visiter les lieux saint de la ville, y compris la mosquée blanche en passant par l'église de l'Annonciation.

Chez les jeunes ou les commerçants de la ville, un même mot d'ordre quand ils découvrent notre groupe de Français : welcome to Palestine.

Rien d'étonnant de la part des arabes palestiniens d'Israël, qui se définissent comme palestiniens au regard de l'histoire.

Visite de la vielle ville, du marché, retour dans les familles pour un échange avec elles et on se retrouve au centre culturel français pour la fête de la musique.

Accueil, chaleur, politisation des esprits... Voilà ce qui frappe d'emblée quand on discute avec les Palestiniens, jeunes ou plus anciens.

Demain, rencontre avec le maire de Nazareth, restez à l'écoute de vos yeux.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu