Billet de blog 26 juin 2012

Madjid MESSAOUDENE
Abonné·e de Mediapart

Projection de Palestine à Ramallah et retrouvailles avec Salah Hamouri

 Il était aux alentours de 9h quand nous avons quitté Nazareth, sous une chaleur étouffante. Le cœur serré, nous avons salué toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés durant ces quatre jours. Sur la route de Ramallah, nous nous arrêtons à Naplouse pour une visite de la vieille ville où Abed Saker nous attend.

Madjid MESSAOUDENE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Il était aux alentours de 9h quand nous avons quitté Nazareth, sous une chaleur étouffante. Le cœur serré, nous avons salué toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés durant ces quatre jours. Sur la route de Ramallah, nous nous arrêtons à Naplouse pour une visite de la vieille ville où Abed Saker nous attend.

Au détour d'une rue, notre guide, un grand gaillard d'un mètre 90, taillé comme une armoire à glace, nous informe que l'armée israélienne est venue il y a quelques jours faire une incursion, confirmant ainsi les dires du maire de Nazareth sur le non-respect des accords sécuritaires prévoyant le contrôle total de cette zone par l'autorité palestinienne.

Cette visite s'effectue au pas de charge car Abed avait d'autres rendez-vous, c'est donc seuls que nous finissons notre virée sur Naplouse ; son souk, une des plus vieilles fabriques à savon, la mosquée au dôme vert dont l'entrée principale jouxte le clocher d'une église...

Il est 16h et le temps presse. Il faut être à 18h à Ramallah. La projection du film Palestine, de Nadir Dendoune est prévue à l'institut français.

Arrivés sur place, tout le monde semble anxieux : une première diffusion devant un public palestinien n'arrive pas tous les jours.
Cette projection avait déjà été évoquée lors du premier voyage des Observacteurs en avril 2011.

Là, Lucie, une française de Saint-Denis, installée en Palestine depuis dix ans, mère d'un petit garçon d'un an et demi, et Salah Hamouri, l'ancien prisonnier politique, lui même Français par sa mère, nous attendent.

Le public réagit souvent, notamment quand Ruth, la Française de confession juive qui accompagnait le groupe, justifie la colonisation israélienne. Des applaudissement fusent alors qu'Anissa la passionaria, répond à Ruth.

A la fin de la projection, les premières questions...Avouons le : on a vite été rassuré : film courageux, honnête, didactique..Voilà ce qui ressort du débat engagé après le film.
On ne serait pas tout à fait complet si on omettait de vous dire qu'une personne a pointé qu'il manquait la question des réfugiés.
Ce film dure 55 minutes, et on ne peut évidemment pas tout traiter.....

En tous les cas, cette projection est de loin la plus importante, la plus émouvante, donner aux palestiniens, le point de vue de français qui n'étaient jamais allés en Palestine /Israël.

On parle d'une projection à Jérusalem la semaine prochaine, à suivre et d'une possible diffusion sur la télé palestinienne.

Demain, on vous racontera la passionnante rencontre avec Efrayim Davidi, membre du comité central du parti communiste israélien, à Tel Aviv.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Des médecins accompagnant des patients en cancérologie confient leurs doutes
La convention citoyenne sur la fin vie qui s’ouvre aujourd’hui doit se prononcer sur une légalisation de l’aide active à mourir. Deux médecins de l’Institut de lutte contre le cancer Gustave-Roussy, qui sont auprès des malades en fin de vie, partagent leur vécu et leurs interrogations.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Appel de Militants mutualistes, responsables ou anciens responsables de mutuelles
Dans un article particulièrement agressif, la Croix (08/09/2022) publie un texte de Tugdual Derville, intitulé « Euthanasie, de quoi se mêlent les mutuelles ? »
par Libre Pensee