Edwy Plenel aux Rencontres de Sophie, à Nantes, le 24 mars

Les Rencontres de Sophie se dérouleront, au Lieu Unique de Nantes, les 23-25 mars 2018 et auront pour thème «Vérité ou vérités ?» Edwy Plenel, président de Mediapart, participera au Grand Atelier : "La fabrique de la vérité médiatique", le samedi 24 mars de 20h30 à 22h30.

20h30-22h : Grand atelier
La fabrique de la vérité médiatique
Débat avec Daniel Cornu et Edwy Plenel, animé par Thierry Guidet
En partenariat avec l’Observatoire des médias - Université Permanente de Nantes.

La relation à la vérité se trouve au centre de l’éthique du journalisme et oriente la déontologie du métier. Elle n’appartient pas seulement à la restitution des faits et à leur interprétation (les informations et les opinions), mais aussi à leur récit. L’établissement de la vérité médiatique est un exercice difficile, soumis à diverses contraintes, contesté et sans cesse remis en question par la réalité changeante. Mais son ambition reste en opposition frontale avec l’exploitation des fausses nouvelles (fake news). Plus d'informations 

affiche-rencontres-de-sophie-nantes-lieu-uniques-23-24-mars-2018
Les rencontres de Sophie

L’esprit humain a toujours eu tendance à tenir «La Vérité» pour un absolu, qu’elle émane du mythe, de la religion, de la science voire de la philosophie elle-même. Cependant, depuis le scepticisme antique jusqu’au nihilisme contemporain, ce sont la multiplicité, la variabilité et la caducité «des vérités» qui semblent s’être de plus en plus imposées, comme dans la diversité culturelle des valeurs et la pluralité des paradigmes scientifiques eux-mêmes. Comment vivre alors, penser et agir avec assurance aujourd’hui, pris entre l’inconfort de «vérités» plurielles et la nostalgie d’une «Vérité» unique? Ne serions-nous pas, même, embarqués pour une ère de «post-vérité» qui abolirait définitivement jusqu’aux distinctions entre le vrai et le faux, entre le réel et le virtuel, et, finalement, entre émancipation et aliénation, tout autant dans la vie privée, qui semble très bien s’accommoder désormais d’au moins «cinquante nuances de vrai», que dans la vie publique, où lesdites fake news fragilisent de plus en plus tout sens commun?

Le programme détaillé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.