O ministres intègres, conseillers vertueux...

C’est la rentrée, parfois la retraite et le temps des reconversions.


Certaines sont heureuses, d’autres surprenantes. Ainsi on a pu revenir cet été sur la carrière d’un conseiller socialiste devenu ministre de l’agriculture puis de la Justice, ayant mis son carnet d’adresse et pouvoir d’influence au service d’un industriel peu scrupuleux du droit du travail et des études cliniques (http://bit.ly/1L5Gmag). Un mois plus tard dans Mediapart on lisait une page (http://bit.ly/1N1txni) d’un ex-ministre socialiste de l’intérieur puis de la défense, reconverti avocat des mineurs au barreau de Paris et défendant le droit social.
Deux ministres socialistes, deux reconversions très différentes.

 

Ce mois-ci on apprend que Claude Evin, ancien ministre de la santé a quitté l’agence régionale de santé d’ile de France, pour rejoindre le cabinet d’avocat DLA Piper. D’après la dépêche APM il travaillera « sur le secteur sciences de la vie et santé…il interviendra auprès des professionnels et établissements de santé et médico-sociaux…ainsi que sur le secteur assurance/réassurance auprès des institutions de protection complémentaire santé ».

C’est bien légitime, Claude Evin a une expertise indéniable, il va pouvoir la vendre aux établissements qu’il chapeautait jusqu’au mois dernier.


 Rien de choquant, non vraiment, après tout dans affaires publiques…il y a affaires.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.