Mars 1900 - mars 2011 : Millerand a pris un coup de jeune

En Mars 1900, Alexandre Millerand, ministre des "travaux publics" proposait et réalisait une limitation de la durée de travail quotidienne à 11 heures...mars 2011, la Direction Générale de l'Organisation des Soins réalise une enquête pour organiser la permanence des soins entre 20h et 8h...en d'autres termes entre 8h et 20h : c'est la journée de travail normale...entre 20h et 8h...c'est la période de gardes et astreintes.

Douze heures de travail "normal" en journée, voilà qui nous fait directement revenir avant Millerand, zou direction le XIXème siècle !

A raison de cinq jours de travail par semaine...nous officialisons donc le travail de 70 heures par semaines, en contradiction absolue avec la semaine de 48 heures, borne maximale européenne. Certes les médecins travaillent beaucoup il n'est pas rare de les voir à 20h dans leur service...mais voilà qui est différent d'en faire la norme légale.

Raison de cet excès ? Encore et toujours les sous : le financement de la permanence des soins rentre dans l'enveloppe budgétaire des missions d'intérêt général, enveloppe limitée, et depuis peu, à partager avec les établissements privés.

Alors évidemment on ne peut pas payer tout le monde. L'émoi dans les hôpitaux publics est grand et touche même les directions. Le 23 février, par un courrier commun, les conférences des directeurs de centres hospitaliers et la Fédération des hopitaux de France s’interrogeaient sur le devenir de la définition et des horaires de la permanence des soins.

L'enquête est bloquée, Alexandre a pris un coup de jeune !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.