Retour vers le passé : déclaration des droits de l'homme et conseil national de la résistance

C'est écrit dans le rapport sur les comptes de la sécurité sociale 2011 : en France, on est loin de l'objectif de l'article 25 de la déclaration universelle des droits de l'homme («Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment… les soins médicaux»). En 2008, 15,4 % de la population adulte avait dû renoncer aux soin.

C'est écrit dans le rapport sur les comptes de la sécurité sociale 2011 : en France, on est loin de l'objectif de l'article 25 de la déclaration universelle des droits de l'homme («Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment… les soins médicaux»). En 2008, 15,4 % de la population adulte avait dû renoncer aux soin.

Parallèlement le reste à la charge des patients ne cesse de croître : le dernier rapport des Comptes de la santé fait état d'une baisse du reste à charge mais une enquête UFC Que Choisir relève que le transfert de charges vers les usagers et leurs complémentaires santé était de 2,3 milliards d'euros en 2010. Au final, chaque usager du système de santé français a consacré en moyenne 665 euros à sa santé en 2010, soit 95 euros de plus qu'en 2006. Les plus agés ont constaté une hausse moyenne de leurs cotisations de complémentaires santé de 11,8% pour des garanties similaires.

Alors que les soins soient accessibles à tous, que la collectivité paye pour chacun... serait un rêve maintenant inaccessible ? Des médecins, économistes, sociologues proposent une réactualisation du pacte de 1945 dans « le manifeste pour une santé solidaire » (Odile Jacob, 12 euros)...pourvu que tous les aspirants présidents le lisent... publicité gratuite !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.