Le lanceur d’alerte Alain Robert allume la 1ère des 48 bougies d' Assange au Troca'

Vidéo-montage citoyen n'est pas médiatique montage. Nous étions réunis à Paris ce 3 Juillet pour démonter l'échaffaudage-medias d'une "France Presse&TV" à la dérive qui calomnie quasi-unanimement Julian Assange, LE dérangeur public des combines business-étatiques. La persécution d'Assange atteint directement les lanceurs d'alerte, victimes d'une "justice" qui ne répare pas.

Mais avant l'image, une inquiétude grandissante : toujours aucune nouvelle de Julian Assange, depuis bientôt un mois. Où est-il, quel est son état de santé ? Ses avocats ne le savent pas. C'est une honte. Et cela se passe sur le sol européen. Félicitation aux médias qui de Le Monde à Mediapart s'en contre-balancent.

Seul le Monde Diplomatique a décemment relayé la question Assange, même si les éditorialistes ne semblent pas en prendre la pleine mesure. C'est en outre un mensuel, il ne peut équilibrer suffisamment la donne.

Et une annonce plus réjouissante : une action est prévue demain Mercredi 10 Juillet, RDV 14H45, Jardin du Palais Royal, angle Nord-Est, donc un rite qui s'invente : celui de ne révéler le lieu précis que le matin même. Ce coup-ci, ce sera à 11 heure du mat', pile.

Au Trocadéro, 50 à 100 personnes sont passées, ce qui a réjoui nombre d'entre nous, le silence radio orchestré de main de serviles maitres n'allant pas dans le sens de l'affluence. L'optimisme et la détermination étaient de rigueur en cette soirée de ciel bleu dégagé.

Place à l'ImageSon :

48 years Assange Birthday in Paris, Trocadéro, with Alain Robert whistleblower, worried deter citizens, GJ, WikiJustice, CISFAJA... © AllOfUs&SharePlease

 

P.S. Nick Cave ; "To be done" peut être un faux ami, signifie +tôt "en avoir fini" avec... Une traduction correcte se trouve ici. Julian A. s'est pris assez de faux amis dans la gueule, pour ne pas qu'on lui en rajoute.

P.S bis. Un petit mot pour Arte qui a publié un 3 minutes sur Assange inacceptable, mais d'où il est visible que des journalistes se battent comme ils peuvent contre la direction éditoriale. Un documentaire au long cours a été diffusé, certes trop tourné vers les dernières années et l'Équateur qui n'est qu'une pièce secondaire, mais l'effort est à saluer. Peut mieux faire, continuez !

PS ter : Dailymotion était un essai à la frenchy. En voyant le goût des vidéos proposées à la suite (gros lolos...), le rubricage lamentable qui est proposé sur site (apolitique au possible, genre gâchez votre temps de cerveau disponible ; on a du se réfugier sous la rubrique Éducation), autant vous dire qu'on va pas s'éterniser dans ce gourbi. La "élite" française rachète, détruit (cf Bolloré-Canal+), et se vautre. Orange prend le contrôle de Dailymotion en 2012, Vivendi prend 10% en 2015. Voilà le travail des potes à Macron, une poubelle à videos.

Le TubeàVous, on l'évite. La prochaine vidéo sera donc sur Vimeo, hébergeoire moins indécent mais limité en taille, dilemme... Le montage contiendra du poil à gratter (message subliminal à nos "amis" de l'intérieur).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.