Francois Longerinas
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

MAISON COMMUNE

Suivi par 11 abonnés

Billet de blog 30 janv. 2021

Bâtir notre Maison commune à Saint-Denis 9-3

Nous habitons et/ou travaillons à Saint-Denis et nous nous reconnaissons dans une tradition de tous temps multiculturelle, de luttes, de solidarités, de transformation sociale. Nous sommes né-e-s ou nous avons été accueilli-e-s dans cette ville – parfois venu-e-s de très loin et même de l’étranger – et nous y vivons pleinement.

Francois Longerinas
François Longérinas est journaliste, co-fondateur de l'École des métiers de l'information, coopérative de formation professionnelle et citoyen engagé dans l'économie sociale et solidaire de transformation.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous participons activement à la vie locale - associative, solidaire, coopérative, culturelle, sportive, scolaire, intellectuelle, politique, professionnelle, syndicale, de réseau, de collectif et de quartier.
Certain.es d'entre-nous sont adhérent.es de partis ou de mouvements politiques, d'autres ne le sont pas. Quelles que soient notre appartenance, notre trajectoire, c'est à titre individuel, et parce que nous partageons des valeurs communes, que nous nous engageons dans une nouvelle démarche. Notre ambition est de la partager avec toutes les citoyennes et les citoyens de Saint-Denis. Nos causes sont communes…

Alors que la population française semble de plus en plus sensible aux inégalités et à la qualité de l’environnement en général, alors que de nouvelles espérances sont indispensables face aux dangers climatiques et sociaux qui nous menacent, et que des initiatives locales fleurissent près de chez nous, nous faisons le constat que la gauche de transformation sociale et écologique est malgré tout en difficulté. Et qu’au-delà de plus en plus de gens s’écartent des engagements traditionnels.

En 2020, les élections municipales ont donné la majorité à la liste de Mathieu Hanotin sur un programme d'apparence consensuelle qui dissimulait la réalité de choix politiques dangereux : la voie laissée libre à la spéculation foncière et immobilière et la gentrification de la ville qui en découlera ; la réduction de l’offre des logements sociaux ; des prétentions pharaoniques en matière d’aménagement du territoire, qui ne prennent en compte ni les avis ni les besoins de la population ; le mépris des agents qui font vivre les services publics de proximité ; l'indifférence quant à la situation des migrant.e.s ; la multiplication des financements privés par des entreprises de profit qui menacent l’intérêt commun ; l’armement de la police municipale et une position ultra-sécuritaire assumée ; la réduction des budgets de la culture et de la création, la réduction et l’abandon de services et réalisations - Conservatoire, Jeunesse, JSD, Jardin Haguette - la liste ne cesse de s'allonger. Il s'agit d’une stratégie du choc dont l'objectif est de frapper violemment pour détruire le plus rapidement possible les acquis antérieurs et empêcher les solidarités de se construire.

Citoyen.ne.s, écologistes, insoumis.e.s, communistes, écosocialistes, militant·e·s de la gauche alternative ou sans étiquette, nous constatons que les divisions de nos forces, en particulier au 2e tour des Municipales de 2020, ont été catastrophiques;  plusieurs d'entre nous furent engagé.e.s aux Municipales dans les listes Faire Saint-Denis en Commun et Vivons Saint-Denis en Grand.

Nous pensons que les organisations politiques ne suffisent pas à elles seules pour construire notre projet de commune. Et nous affirmons que les citoyen.ne.s qui restent engagé.es, mais aussi surtout ceux qui se sont éloignés de la politique institutionnelle, ont une place indispensable dans ce PROJET CITOYEN, qui doit être radicalement démocratique, auto-organisé, féministe, écologiste, antiraciste et de transformation sociale. Nous proposons un projet alternatif de FAIRE COMMUNE qui s’inspire de l’héritage populaire et d’accueil de notre ville.

En nous inspirant également des multiples et dynamiques collectifs de toutes formes qui existent déjà à Saint-Denis, nous voulons participer à une revitalisation des idées politiques en inventant de nouvelles pratiques à l’échelle de la proximité, des quartiers comme dans la ville. Nous prétendons qu’il est possible de construire un autre monde que celui qui nous impose de ne vénérer que l’argent roi et d’avoir le profit pour seul horizon.

Un monde où l’humanisme ne sera ni un gros mot, ni un doux rêve mais une réalité en devenir dans nos relations et dans notre quotidien. Nous devrons aussi animer une résistance sans relâche contre l’idéologie active de la majorité municipale. Pour contrer la stratégie du choc liquidatrice de Hanotin, le temps d’une RESISTANCE sans concession est venu. Unissons nos forces pour résister, c'est une urgence.

Nous appelons à construire une MAISON COMMUNE : un espace de dialogue, d’échanges, de combats et de projets, respectueux de nos individualités, de nos diversités et de nos divergences, mais qui nous porte vers l’avenir. Nous voulons nous retrouver pour avancer, discuter, animer les résistances et proposer des alternatives concrètes, à l’échelle de notre ville comme à celle de la planète. Quelques rencontres ont déjà eu lieu avec un nombre restreint de personnes. Nous voulons maintenant élargir ces rencontres pour construire collectivement une Maison commune, un espace citoyen commun et politique au sens large.

Premières·premiers signataires:
Raphaëlle Antczak ; Christine Astier; Jean Bellanger ; Jean Brafman ; François Calaret ; Rosine Cadier; Sébastien Camille; Silvia Capanema ; Jean-Jacques Clément ; Saskia Cousin; Chantal Delahousse; Eric Delion; Sandrine Dumont ; Eric Duval; Jean-Paul Espié; Luc Fauchois; Pascal Lacroix; Nina Lahmer;  Adjera Lakehal-Brafman; François Longérinas ; Enrique Madrona ; Jacques Marsaud ; Philippe Merlant; Zahia Oumakhlouf; Anne Perrot ; Michel Perrot ; Sonia Pignot ; Pierre Rabardel ; Danielle Sanchez; René Schmidt; Bakary Soukouna; Patrick Vassallo ; Françoise Wittmann...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie