Témoignage de Halil, objecteur de conscience turc persécuté

«Je pense que si l'argent dépensé pour acheter des armes était alloué à d'autres domaines, comme l'éducation ou la lutte contre la pauvreté, de nombreux problèmes pourraient être résolus dans ce pays».
Turquie : Halil Savda © AmnestyFrance
Turquie : Halil Savda © AmnestyFrance

«Je pense que si l'argent dépensé pour acheter des armes était alloué à d'autres domaines, comme l'éducation ou la lutte contre la pauvreté, de nombreux problèmes pourraient être résolus dans ce pays».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.