Billet de blog 30 nov. 2011

C’est ici que je vais mourir : emprisonnement à vie des mineurs aux États-Unis

Aux États-Unis, une personne âgée de moins de 18 ans ne peut ni voter ni être jurée ni acheter de l'alcool ou des cigarettes mais elle peut être condamnée à mourir en prison.

Amnesty International
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aux États-Unis, une personne âgée de moins de 18 ans ne peut ni voter ni être jurée ni acheter de l'alcool ou des cigarettes mais elle peut être condamnée à mourir en prison.Le dernier rapport d'Amnesty International sur l'emprisonnement à vie des mineurs aux États-Unis sort aujourd'hui. Il dénonce le profond isolement international de ce pays dans son application aux mineurs d'une peine d'emprisonnement à vie sans libération possible, bafouant les principes du droit international en matière de justice des mineurs. Ce rapport dévoile à travers trois histoires individuelles dont celle de Christi Lynn Cheramie le caractère totalement disproportionné et inapproprié de ce type de condamnation.

Seul pays à imposer cette peine à des personnes pour des crimes qu'elles ont ou auraient commis alors qu'elles étaient mineures, les États-Unis comptent plus de 2500 personnes enfermées à vie, alors qu'elles étaient mineures au moment des faits qui leur sont reprochés. C'est en 2005 que la Cour Suprême des États-Unis a déclaré l'exécution des mineurs délinquants contraire à la Constitution. Jusqu'à cette date, pour échapper à la peine de mort, bon nombre de mineurs poursuivis pour crimes n'avaient que la possibilité de plaider coupable, ce qui entraînait obligatoirement leur condamnation à l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle. Le cas de Christi Lynn Cheramie en est une parfaite illustration.

Les trois cas présentés dans le rapport : Jacqueline Montanez incarcérée dans l'Illinois, David Young emprisonné en Caroline du Nord et Christi Cheramie purgeant sa peine en Louisiane ne rendent pas compte de la situation des 2 500 condamnés (par exemple il y a plus de mineurs de sexe masculin que de sexe féminin). Mais ils sont l'illustration de situations différentes ayant en commun le déni de toute réinsertion possible alors que les actes commis dans le passé reflètent souvent des antécédents familiaux lourds (abus sexuels, drogues, pauvreté extrême...) et essentiellement leur immaturité, une des caractéristiques de l'enfance qui rend encore plus inacceptables de telles condamnations.

En publiant ce rapport, Amnesty International souhaite convaincre les États-Unis de ratifier la Convention des Droits de l'Enfant qui interdit de telles condamnations et donc à renoncer à l'usage d'une telle sentence y compris pour les personnes déjà emprisonnées, condamnées alors qu'elles étaient mineures.

A ce jour, seuls deux pays n'ont pas ratifié la Convention des Droits de l'Enfant ; les États-Unis et la Somalie. Il est temps que les États-Unis, qui se veulent comme remplissant leurs obligations internationales renoncent définitivement à l'usage de l'emprisonnement à vie sans possibilité de liberté conditionnelle.

En savoir plus sur Christi Cheramie, mineure emprisonnée à vie

Voir en vidéo le témoignage de Christi Cheramie

Lire le texte que Gérard Mordillat a écrit pour Christi

Avec Amnesty International, le 3 décembre, agissez sur www.marathondessignatures.com !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain