Mediapart des possibles: contribuez !

Agriculture, santé, construction, école, habitat, transport, textile, culture : dans tous les secteurs d’activité s’ouvrent de véritables champs des possibles. Le Journal lance « Les possibles » une série pour leur apporter toute la visibilité qu’elles méritent. Mediapart, c'est aussi un journal participatif, aussi vous êtes tous invité·e·s à vous inscrire dans cette édition pour y raconter vos mille et une façons de faire basculer le cours des choses.

Il y a dix ans, les logements éco-construits, les parcs éoliens participatifs, les jardins partagés, l’accueil autogéré de personnes migrantes, les groupes féministes et les listes citoyennes ressemblaient à des tentatives marginales d’inventer un autre monde.

photo-1481595357459-84468f6eeaac
Aujourd’hui ces pratiques sont devenues massives et changent peu à peu le visage de la société française, malgré la persistance de verrous institutionnels qui cherchent à les marginaliser. Toujours minoritaires, les alternatives au système marchand, à la mise en concurrence de tou·te·s contre tou·te·s, au consumérisme pollueur et à la passivité démocratique foisonnent. Elles maillent la France d’un réseau exponentiel de lieux collectifs, de nœuds solidaires et de fronts écologiques, portés par une ancienne génération de pionniers et une nouvelle vague de citoyen·ne·s entré·e·s en lutte contre les dérèglements climatiques et la sixième extinction des espèces. 

Il y a pourtant beaucoup à apprendre de ces alternatives de terrain : prosaïques, déterminées, diverses, locales. Agriculture, santé, construction, école, habitat, transport, textile, culture : dans tous les secteurs d’activité s’ouvrent de véritables champs des possibles. Ils créent aussi des raisons d’espérer face à un monde si noir et si brutal.

C’est pourquoi Mediapart s’engage à rendre compte régulièrement de ces expériences qui sont autant de courts-circuits du système dominant. Par la voie de reportages, d’enquêtes, d’entretiens, vous pourrez lire dans le journal des histoires de gens, de collectifs qui agissent, qui mettent les mains dans le cambouis, et à leur mesure, font bouger les lignes. Rendre compte d’initiatives susceptibles de redonner du sens et des perspectives, nous l’avons toujours fait, en parlant, par exemple, des dynamiques municipalistes en Europe, du renouveau activiste de la gauche radicale aux États-Unis ou encore de la détermination des bénévoles apportant leur aide aux migrants.

04-visuel-twitter-b-2x-1

Mais notre ambition est d’amplifier le mouvement, en écho à une demande récurrente de nos lecteur·rice·s. À un moment où le présidentialisme vertical d’Emmanuel Macron ferme les horizons, donner à voir ces initiatives, terreau d’une démocratie active et participative, est plus que jamais nécessaire.

Nous voulons, aussi, être un journal de ressources, où chacun·e puisse puiser des idées pour se mobiliser, pour mieux habiter le monde. Alors, n’hésitez pas, inscrivez-vous dans cette édition (cliquez ici) pour y raconter vos mille et une façons de faire basculer le cours des choses.

- Vous connaissez une personne ou un collectif remarquable dont l’action apporte des réponses concrètes aux grands défis écologiques et sociaux, racontez-le nous.

- Vous participez à des résistances locales pour permettre l’autonomie alimentaire ou énergétique dans votre territoire, faites-en nous le récit en texte, images ou vidéos.

- Vous êtes membre d’une association sportive ou artistique, etc qui inventent des nouveaux modes d’inclusion des personnes précaires et/ou migrantes, faites-le nous savoir !

Vous pouvez également nous écrire à leclub[@]mediapart.fr.

Merci à tous et au plaisir de vous lire !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.