Dix ans de Mediapart : le programme des spectacles

Mediapart vous invite au Centquatre-Paris, le samedi 17 mars, de 11h30 à 23h30. Lectures, théâtre, musique, projections… découvrez les engagements de Mediapart autrement !

En scène(s)
12h – 19h 

Salle 200

Le maniement des larmes Le maniement des larmes
12h. Théâtre – «Le maniement des larmes»
Troisième volet de la trilogie  La-démocratie, «Le maniement des larmes» est une pièce de théâtre de et par Nicolas Lambert. Valse des valises, téléphones sur écoute, studios de radio, discours, conférences de presse, drames familiaux, guerres… « Le Maniement… » dresse un portrait acide et explosif de la politique d’armement de la Vème République par ses protagonistes. Production Un Pas de Côté — De / Par Nicolas Lambert
Régie : Erwan Temple, Frédéric Evrard (en alternance). Musique : Hélène Billard, Éric Chalan (en alternance). Création Compagnie Un Pas de Côté Co-production Compagnie Un Pas de Côté, Théâtre de Belleville, Scène Nationale de Mâcon, Centre National des écritures La Chartreuse avec le soutien de
: la DRAC Ile de France et d’Arcadi – Île-de-France.

Le maniement des larmes © Théâtre de Belleville
 

 

"Mediapart, seuls ses lecteurs peuvent en parler" "Mediapart, seuls ses lecteurs peuvent en parler"
14h30. Documentaire – « Mediapart, seuls ses lecteurs peuvent en parler » 
Qu’est-ce qu’un journal sans ses lecteurs... ? Pour parcourir ces dix dernières années, nous avons eu envie de changer un peu de perspective et de nous tourner vers ceux qui nous lisent et qui font aussi notre histoire. Nous avons confié la réalisation d’un documentaire aux étudiants de seconde année de la spécialité TV de l’institut de journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA- Université Bordeaux-Montaigne). Seize étudiants, encadrés par le réalisateur Bertrand Hagenmuller et les enseignants Brigitte Besse et Samir Youssouf Ibrahim, ont rencontré dans toute la France une quinzaine d’abonnés, les ont filmés chez eux, ont enregistré des entretiens, puis monté et mixé toutes ces séquences pour en faire un film d’une cinquantaine de minutes. De la découverte de Mediapart aux valeurs auxquelles sont attachés nos abonnés en passant par l’importance qu’ils accordent à leur blog, la communauté à laquelle ils se sentent ou non appartenir... ce documentaire révèle l’usage que chacun a d’un journal à l’ère numérique et souligne la vitalité démocratique à l’œuvre chez des lecteurs de presse.

Mediapart, seuls ses lecteurs peuvent en parler © Mediapart

16h. Documentaires – Les courts-métrages de Tënk
Projections et rencontre avec Tënk, la plateforme, première plateforme VOD exclusivement dédiée au aux documentaires d’auteur.
Espace de Eléonor Gilbert, Poussières de Henri Herré, Le Saint des voyous de Maïlys Audouze.

Tënk - Bande annonce © Tënk

Zero Impunity Zero Impunity
17h. Masterclass – Zero Impunity, les coulisses du projet, en présence des auteurs
À travers ses enquêtes, un collectif de 11 journalistes indépendantes, vous mèneront de Washington à Bangui, en passant par la frontière turco-syrienne. Enquête après enquête, vous découvrirez les systèmes d’impunité qui empêchent les victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de témoigner, et de faire condamner leurs agresseurs. Leurs histoires vont nous plonger dans les mécaniques obscures des grandes institutions internationales. Leurs histoires vont nous plonger dans les coulisses des conflits contemporains, là où l’on fabrique la torture mais aussi les conditions de l’impunité. Ces histoires nous racontent le travail de reconstruction post-traumatique dont la notion de justice est le coeur. Mais surtout ces histoires témoignent de ceux qui s’engagent, résistent, se mobilisent. Des réponses et des solutions émergent. ZERO IMPUNITY est un film sur l’amour qu’ont nos survivantes et nos survivants pour la vie et l’humanité.
Un film de Nicolas Blies et Stéphane Hueber-Blies, co-réalisé avec Denis Lambert

 17h45. Documentaire – « Caravane des quartiers, l'amour existe encore »
De 1992 à 2002, le festival itinérant « Caravane des quartiers » sillonne les quartiers populaires de France. Concerts, spectacles de rue, animations, cirque, graffiti… tous les moyens sont bons pour divertir le public de 7 à 77 ans. De l’amitié des caravaniers aux problématiques de financement du festival, Caravane des quarties, l'amour existe encore est aussi est aussi l’histoire de la rencontre entre des artistes et des habitants des cités qui n’ont pas accès aux spectacles des centres villes. Tous sont surpris de la solidarité de ce monde urbain souvent délaissé.

Caravane des quartiers, l'amour existe encore © Fabien Giacomini

Salle 400

12h. Lecture – «Mai 68, conférence interrompue», avec Leslie Kaplan
Après  «Toute ma vie j’ai été une femme» en 2008, "Louise, elle est folle" en 2011 et "Déplace le ciel" en 2013, Leslie Kaplan a imaginé des impromptus sur le pouvoir, les privilèges, la consommation…. des formes courtes, abordées de manière burlesque, qui viennent rythmer une conférence en l’interrompant. Cette conférence, menée par Leslie Kaplan, met en évidence les interactions des mouvements révolutionnaires avec le monde aujourd’hui : Quelle société voulons-nous ? Où en sommes-nous de la Révolution française ?
Texte de Leslie Kaplan « Mai 68, le chaos peut être un chantier » à paraître aux Editions P.O.L. printemps 2018. Jeu : Agnès Valentin et Anne Beaumond, mise en espace : Philippe Penguy, de la Compagnie Cyclone.

paul-wamo
14h. Concert – SOL, de Paul Wamo, lauréat du Prix des Musiques d’Ici, présenté par le Festival Les Suds,à Arles et Villes des Musiques du Monde
Paul WAMO Taneisi, poète kanak de Nouvelle-Calédonie, situe son art entre l’écriture, l’oralité et la musique. Accompagné de deux musiciens, l’artiste venu de l’Océan le plus grand et le plus oublié du Monde tient une parole engagée. Ses textes nous parlent de Mémoire, d’Identité, de là d’où il vient et des bruits du Monde qu’il traverse. Rythme kanak et sonorités actuelles habitent son style, ancré dans ses origines et tendu vers l’Ailleurs. ULRICH WOLTERS (machines, clavier, flûte, saxo, chœurs), CHRISTOPHE ISSELEE (guitare, chœurs), PAUL WAMO (slam et chant)

SOL / Paul Wamo © Paul Wamo

15h. Conférence chantée - Bonheur nucléaire ! Par La Parisienne Libérée
Une performance inédite et musicale, où il sera question du bonheur nucléaire national tel qu’il nous est donné à vivre en ce début d'année 2018: communication farfelue d’EDF, faillite financière généralisée du secteur, gestion publique d’un possible accident en France. Le nucléaire court toujours, mais pour combien de temps? Sans doute à peu près autant qu’une poule sans tête. Avec la Parisienne Libérée (voix et piano) et Mimoso (échantillonneur).

16h. Lecture – « Bettencourt boulevard ou une histoire de France, par Michel Vinaver
Avec Bettencourt Boulevard ou une histoire de France, le dramaturge Michel Vinaver s’empare d’un dossier que les lecteurs de Mediapart connaissent bien. Cette pièce, dont les héros sont les personnages réels de l’affaire, donne à voir, au-delà de ses anecdotes éphémères, le scandale durable qui est sa matière, l’argent et la politique.

17h30. Lectures – Aux livres, citoyens ! : «Matin brun» et «Traverser l'autoroute», avec le Festival, Les Lectures sous l'arbre.
Marc Roger, lecteur public, lit Matin brun de Franck Pavloff et Traverser l’autoroute de Maxime Fleury.
Charlie et son copain vivent une époque trouble, celle de la montée d’un régime politique extrême : l’État brun. Dans la vie, ils vont d’une façon bien ordinaire : entre bière et belote. Ni des héros, ni de purs salauds. Simplement, pour éviter les ennuis, ils détournent les yeux. Sait-on assez où risquent de nous mener collective- ment les petites lâchetés de chacun d’entre nous ?
À propos de Matin brun de Franck Pavloff, Cheyne, 1998
Un enfant, presque adolescent, vit dans un campement au bord d’une autoroute. De l’autre côté, hors d’atteinte : son père. Les jours, les saisons et les voitures défilent. Le garçon va mettre en place divers stratagèmes pour rejoindre son père. Traverser l’autoroute résonne particulièrement avec la situation des exclus, des déracinés et des migrants d’aujourd’hui comme d’hier. Mais cette courte fable n’est pas une énième complainte sur l’exil ou le déracinement. Au contraire, elle fait entendre une voix dont l’énergie et la volonté triomphent des frontières.
À propos de Traverser l’autoroute de Maxime Fleury Cheyne, 2017

"Depuis Mediapart" "Depuis Mediapart"
18h . Projection exceptionnelle – «Depuis Mediapart», un documentaire de Naruna Kaplan de Macedo
Depuis Mediapart fait le portrait du journal avant, pendant et après l’élection présidentielle française de 2017, à travers le récit d’une recherche personnelle et politique de la réalisatrice dans ce pays où elle vit et vote. Naruna Kaplan de Macedo a suivi le quotidien du journal depuis les locaux de la rédaction. Elle donne à voir les journalistes au plus près de leurs activités : enquêtes, débats, événements historiques nationaux et internationaux.»
Production : Serge Lalou et Elodie Dombre, pour les Films d’Ici Méditerranée

 

coverfb10ans

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.