JJMU
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Mediapart en español

Suivi par 116 abonnés

Billet de blog 3 sept. 2015

Para personas desplazadas, más justicia que camas

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Las alcalderías de Madrid y Barcelona plantean recursos de unos cientos asilos para los refugiados

http://ccaa.elpais.com/ccaa/2015/09/01/madrid/1441120620_596650.html

Ada Colau y Manuela Carmena, el pasado mayo. /Julián Rojas


De verdad... Yo no entiendo los argumentos que nos arrojan estas autoridades (reconocidas como de izquierda desde hace las ùltimas elecciones municipales, este año). Las alcaldes de Madrid y de Barcelona sólo hablan de los recursos existentes en las leyes sociales del país, pero ¡es muy lejos de la marca!
Porque ...
Todavía no es en el número de camas disponibles el problema màs urgente (rara vez más de unos pocos cientos en las megaciudades como son las capitales españolas y europeas), no. Se debe en primer lugar considerar como fuera de la ley esta política de exclusión. Debemos negar las disposiciones de Schengen (1985 y 1990) y el Tratado de Lisboa (2007) y, desde luego, convertir las fuerzas del orden no a la represión, sino por el contrario a la vivienda, a la atención y al apoyo, a los alimentos, a las personas que hablan los idiomas de la población desplazada ...
Mientras se calcula en función de la capacidad actual de la hospitalización, será muy, muy por debajo de las necesidades reales (ejemplo: cuando las personas amontonadas sin higiénico, pues, se obtiene inevitablemente sarna, escabiosis... Si quieren obtener tales resultados horribles, que utilisan nuestro "apoyo" de esta manera catastrófica, y ya llegaremos a enfermar toda la población y, por fín, a desesperar las pocas buenas voluntades que quedan).
La primera medida de emergencia es rechazar de inmediato las condiciones inicuas que son nuestras leyes de exclusión en Europa. Son urgentes no sólo la ruptura de relaciones diplomáticas con dictaduras corruptas que hacen que està sangrando las personas en África, pero, de nuevo, el retiro de todas nuestras empresas que saquean los recursos de este continente, y podernos, nosotros pueblos del mundo, a quejar en los tribunales contra cada gerente de Franciáfrica aquí en la metrópoli, sino también en Europa y en África.

Esto, los alcades de « izquierda » podrían hacerlo. Pero la izquierda no es una opción política para los politicos, es sólo el modo de poner el coche. Ahora no se puede pensar en izquierda o en derecha, ahora se debe pensar a ¿somos humanos y nos apoyamos realmente? o no. Parece que para las alcaldes de Barcelona y Madrid, se ponen, un poco màs humanas, pero no suficiente para que la gente llega a dignidad de cualquier sitio donde nace.
Jean-Jacques M'μ

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologistes et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal — Police
Non-lieu définitif pour un policier qui avait tiré 10 fois sur un chauffeur en fuite
La Cour de cassation a confirmé le non-lieu en faveur d’un policier qui avait, en janvier 2018, blessé un conducteur en fuite, tirant à dix reprises avec son arme. Une vidéo révélait pourtant que l’agent avait menti en accusant le chauffeur d’avoir voulu le percuter.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau