L'autorité politique guadeloupéenne KARESOL soutient totalement le peuple guyanais.

Membre fondateur du Mouvement pour une Guadeloupe Indépendante (MPGI) Luc Reinette fût emprisonné à plusieurs reprises, s’évada en 1985 de la prison de Basse-Terre, fût repris en 1987 puis amnistié en juillet 1989. Depuis le mouvement social Antillo-Guyano-Réunionnais de 2009, la quête océanique transverse de souveraineté retrouve un écho certain avec l'exemple des Guyanais.

Membre fondateur du Mouvement pour une Guadeloupe Indépendante (MPGI-/1982 ) puis du "Comité International de Peuples Noirs" (CIPN/ 1990), participe à la création de "Fos Pou Konstwui Nasyon Gwadloup ! ( FKNG organisation patriotique guadeloupéenne/2010) et leader de KARESOL - Otorité - Politik Gwadloup ( K.O.P.G /2015) Luc Reinette fût emprisonné à plusieurs reprises, considéré comme étant l'un des cerveaux "présumés" de l'Alliance Révolutionnaire Caraibe (ARC /1983) Reinette (et quelques autres prisonniers politiques) s’évadent en 1985 de la prison de Basse-Terre. Repris en 1987  il est définitivement  amnistié en juillet 1989. Fin 2008  il collabore  activement aux réunions qui donneront naissance au LKP.

KARESOL 1/3 KARESOL 1/3
KARESOL 2/3 KARESOL 2/3
KARESOL 3/3 KARESOL 3/3

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.