Lien 11 janv. 2020

Avenir politique, droit à l'auto-détermination et aux Réparations dans la Caraïbe.

Bonaire, une île au sud des Caraïbes (possession néerlandaise), devait faire pression, via l'ONG NKBB - « Nos Kier Boneiru Bèk ! » Rendez-nous Bonaire !, sur les Nations Unies et le monde pour qu’elle soit réinscrite sur la liste de protection des territoires non autonomes des Nations Unies. 12 îles des Caraïbes et les Guyanes étaient invitées dans capitale Kralendijk les 6, 7 et 8 décembre.

Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.alainet.org/fr/articulo/204139?fbclid=IwAR29TM5Iqda0ibK_DShcs-ouzrT5GT0G67_YkoGfyeF0-UZImFEdUt9VrDA

  • De gauche à droite : Dr Carlyle Corbin, Isles Vierges étasuniennes. M. Harrington McNish, Mme Corine Duffis, Archipelago Movement for Ethnic Native Self-Determination (AMEN-SD), San Andres & Old Providencia. M. Raymond Charlotte, M. Pierre Carpentier (OGDH), Guyane. M. James Finies, (NKKB), Bonaire. M. Maurice Pindard, (MDES) Guyane. 1ère journée du IVème Symposium International de Bonaire. 07.12.2019

Agence Latino-Américaine d'Informations ALAI. America Latina en Movimiento, alainet.org


« Le thème de la quatrième conférence devrait jouer un rôle important dans la prise de conscience de nos droits de décolonisation hérités et acquis, de notre histoire des Caraïbes, des Guyanes et du rôle que nos ancêtres ont joués il y a plus de 300 ans.

 Il est important de noter que l’ONG NKBB espère sensibiliser davantage au statut colonial illégal dans lequel se trouve le peuple de Bonaire après le 10-10-2010 [date de dissolution des Antilles néerlandaises par le royaume de la Hollande].

J'encourage activement les personnes, les groupes militants, les ONG et les organisations de toutes les régions des Caraïbes à y participer.

 L’objectif principal est que la conférence se concentre sur les domaines d’intérêt mutuel pour les peuples des Caraïbes et des Guyanes ; d'explorer l'élévation de Bonaire et des Caraïbes hollandaises, françaises et britanniques, de Porto Rico et des îles des Caraïbes indépendantes, en établissant des ponts entre les Caraïbes, et entre les Caraïbes et leurs diasporas, pour aspirer et réaliser notre décolonisation, nos Réparations et notre intégration caribéo-continentale légitimes », annonçait M James Finies, Président de Nos Kier Boneiru Bèk le 21.10.2019 sur St Martin News Network.

Luttant contre les statuts modernisés de dépendance issus des Cosmopoles de la planète, les Antilles Néerlandaises : Aruba, Curaçao, St Eustache et Bonaire ; San Andres, Old Providencia et Santa Catalina, (possessions colombiennes) ; Porto Rico, Iles Vierges US, et la Guyane, rendent le produit exhaustif des travaux de ce IVème symposium international placé sous le haut patronage du Dr Carlyle G Corbin. [Conseiller international en gouvernance et diplomatie multilatérale. Ndlr].

Elles demandent instamment, après l'énumération des considérants liés aux dépossessions multiscalaires de chaque peuple, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, d’adopter d'urgence, en résolution conclusive, une nouvelle Décennie Internationale [pour l'Élimination du Colonialisme. Ndlr] avec pour intention de mettre en œuvre la "Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux" de la Charte de l'ONU.

 Pierre Carpentier (OGDH)

Le communiqué officiel du Symposium est disponible ici en français et en anglais.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Énergies
Pétrole : les effets « très limités » des sanctions occidentales contre la Russie
Le pétrole est plus que jamais une manne pour Moscou. En dépit des sanctions, la Russie produit et exporte pratiquement autant qu’avant l’invasion de l’Ukraine, selon le rapport de l’Agence internationale de l’énergie, et les prix se sont envolés.  
par Martine Orange
Journal
Projet de loi immigration : des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe