Avenir politique, droit à l'auto-détermination et aux Réparations dans la Caraïbe.

Bonaire, une île au sud des Caraïbes (possession néerlandaise), devait faire pression, via l'ONG NKBB - « Nos Kier Boneiru Bèk ! » Rendez-nous Bonaire !, sur les Nations Unies et le monde pour qu’elle soit réinscrite sur la liste de protection des territoires non autonomes des Nations Unies. 12 îles des Caraïbes et les Guyanes étaient invitées dans capitale Kralendijk les 6, 7 et 8 décembre.

https://www.alainet.org/fr/articulo/204139?fbclid=IwAR29TM5Iqda0ibK_DShcs-ouzrT5GT0G67_YkoGfyeF0-UZImFEdUt9VrDA

  • De gauche à droite : Dr Carlyle Corbin, Isles Vierges étasuniennes. M. Harrington McNish, Mme Corine Duffis, Archipelago Movement for Ethnic Native Self-Determination (AMEN-SD), San Andres & Old Providencia. M. Raymond Charlotte, M. Pierre Carpentier (OGDH), Guyane. M. James Finies, (NKKB), Bonaire. M. Maurice Pindard, (MDES) Guyane. 1ère journée du IVème Symposium International de Bonaire. 07.12.2019 De gauche à droite : Dr Carlyle Corbin, Isles Vierges étasuniennes. M. Harrington McNish, Mme Corine Duffis, Archipelago Movement for Ethnic Native Self-Determination (AMEN-SD), San Andres & Old Providencia. M. Raymond Charlotte, M. Pierre Carpentier (OGDH), Guyane. M. James Finies, (NKKB), Bonaire. M. Maurice Pindard, (MDES) Guyane. 1ère journée du IVème Symposium International de Bonaire. 07.12.2019

Agence Latino-Américaine d'Informations ALAI. America Latina en Movimiento, alainet.org


« Le thème de la quatrième conférence devrait jouer un rôle important dans la prise de conscience de nos droits de décolonisation hérités et acquis, de notre histoire des Caraïbes, des Guyanes et du rôle que nos ancêtres ont joués il y a plus de 300 ans.

 Il est important de noter que l’ONG NKBB espère sensibiliser davantage au statut colonial illégal dans lequel se trouve le peuple de Bonaire après le 10-10-2010 [date de dissolution des Antilles néerlandaises par le royaume de la Hollande].

J'encourage activement les personnes, les groupes militants, les ONG et les organisations de toutes les régions des Caraïbes à y participer.

 L’objectif principal est que la conférence se concentre sur les domaines d’intérêt mutuel pour les peuples des Caraïbes et des Guyanes ; d'explorer l'élévation de Bonaire et des Caraïbes hollandaises, françaises et britanniques, de Porto Rico et des îles des Caraïbes indépendantes, en établissant des ponts entre les Caraïbes, et entre les Caraïbes et leurs diasporas, pour aspirer et réaliser notre décolonisation, nos Réparations et notre intégration caribéo-continentale légitimes », annonçait M James Finies, Président de Nos Kier Boneiru Bèk le 21.10.2019 sur St Martin News Network.

Luttant contre les statuts modernisés de dépendance issus des Cosmopoles de la planète, les Antilles Néerlandaises : Aruba, Curaçao, St Eustache et Bonaire ; San Andres, Old Providencia et Santa Catalina, (possessions colombiennes) ; Porto Rico, Iles Vierges US, et la Guyane, rendent le produit exhaustif des travaux de ce IVème symposium international placé sous le haut patronage du Dr Carlyle G Corbin. [Conseiller international en gouvernance et diplomatie multilatérale. Ndlr].

Elles demandent instamment, après l'énumération des considérants liés aux dépossessions multiscalaires de chaque peuple, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, d’adopter d'urgence, en résolution conclusive, une nouvelle Décennie Internationale [pour l'Élimination du Colonialisme. Ndlr] avec pour intention de mettre en œuvre la "Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux" de la Charte de l'ONU.

 Pierre Carpentier (OGDH)

Le communiqué officiel du Symposium est disponible ici en français et en anglais.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.