Billet de blog 12 oct. 2018

Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

« Trouble in Paradise : French Polynesia », à l’université Columbia de New York

Invité par le Département des Affaires Internationales de l’université de Columbia, le parti indépendantiste Tavini Huiraatira y présentait l’actualité des enjeux polynésiens : Essais Nucléaires, Cancer, Décolonisation, Mouvement Indépendantiste, Justice et plus encore. La plupart des médias polynésiens et «métropolitains» ayant fait l’impasse sur ce communiqué, un Grand Merci à Médiapart.

Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Affiche de la Conférence : « Trouble in Paradise » Columbia University. New York

« Conférence sous l'égide du prestigieux professeur Jenik Radon, auteur entre autres de la constitution ayant ramené la paix au Népal, mais aussi à la tête de l'un des plus grands cabinets d'avocats spécialisés dans les questions d'exploitation équitable des ressources naturelles dans les pays émergeants, elle a permis au Président Oscar Temaru, à mes collègues de l'assemblée de Polynésie, Richard Tuheiava et Tina Cross et à moi-même de présenter notre diagnostic, et nos perspectives pour l'avenir de Mâ'ohi nui. Une première qui appelle de nombreux développements futurs... » Moetai Brotherson, député du Tavini Huiraatira à l’Assemblée Nationale de la République Française.

Communiqué du Tavini Huiraatira. Front de Libération de Polynésie.
Tavini. FLP.2/2.
À gauche, Richard Tuheiava, Oscar Temaru, Moetai Brotherson, Valentina Cross. À droite Dr Carlyle Corbin.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte