Cherif Lounès
Abonné·e de Mediapart

Évenement publié dans

Édition

Mémoires du colonialisme

Suivi par 299 abonnés

Événement 13 juin 2019

Colloque Emir Abdelkader, un spirituel pour notre temps

La grande figure de l’Emir Abdelkader a marqué la lutte contre le colonialisme. Ce héros de la résistance algérienne, qui a tenu en échec durant 15 ans une des plus puissantes armées du monde au début du 19ème siècle, était aussi un lettré et un mystique.

Cherif Lounès
Éducation nationale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 14 juin 2019 au 14 juin 2019

Lieu

Médiathèque de Pau

Réservation

institut.emirabdelkader-paris@hotmail.com

Information

le colloque se déroulera de 10h30 à 12h et de 14h à 18h. Il débutera par un hommage rendu au professeur de sciences politiques à l’IEP d’Aix En Provence M.Bruno Etienne auteur entre autres du livre «Abdelkader».


La grande figure de l’Emir Abdelkader a marqué la lutte contre le colonialisme. Ce héros de la résistance algérienne, qui a tenu en échec durant 15 ans une des plus puissantes armées du monde au début du 19ème siècle, était aussi un lettré et un mystique de l’Islam. Il avait marqué son temps et impressionné en France lors de sa captivité abusive en violation de l'accord donné quand il avait décidé lui même de cesser le combat en décembre 1847 pour se rendre en Orient. Cette promesse sera trahie et Abdelkader sera enfermé dans un fort à Toulon puis en résidence surveillée à Pau dans la tour du château d’Henri IV puis transféré au château d’Amboise et enfin libéré par Napoleon III venu sur place fin 1852. Ce dernier deviendra son ami tout comme Ferdinand de Lesseps dont le projet du Canal de Suez sera appuyé et soutenu par Abdelkader. L’Emir ira vivre en Syrie à Damas là ou vivait son maître spirituel Ibn Arabi. En 1860, au nom de sa foi musulmane il fera barrage à un soulèvement anti chrétiens. Il les prendra sous sa protection et sauvera ainsi 12500 chrétiens. Son geste sera saluer par les arabes chrétiens, par la France, par le Vatican et aura un retentissement dans le monde entier. Aujourd’hui, en France et en Europe ainsi que dans le monde Arabo Musulman nous pourrions méditer l’enseignement de la vie de cet homme magnanime chanté par Victor Hugo. InchaAllah 

Programme:

-Introduction et présentation par Bernadette Paillat 

-Monseigneur Henri Tessier ancien évêque d’Alger : «Le dévoilement des dimensions mystiques de la vie de l’Emir Abdelkader »

-Karima Berger : «Les gardiennes du secret »

-Jean-Michel Hirt : «Puissance du renoncement » 

-Aïcha Maherzi : «Sciences rationnelles et savoirs rationnels chez l’Emir Abdelkader dans sa «Lettre aux français »

-Sadek Sellam : «La valeur du témoignage du séjour de l’Emir Abdelkader en France, 1847/1852 »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Nucléaire
Hugo, lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille