Élie Brème : Militant de l'Éducation guyanaise et de la Patria Grande nous a quitté

Maître Élie Brême (16 juillet 1941 - 4 juillet 2017) : Soleil de notre dėcoloniale conscience ; Constitutionnaliste tonitruant de liberté politique et d'esprit critique ; Artisan de l'intégration continentale latino-amėricaine (et caribéenne) de la Guyane dans la Patria Grande par l'idiôme de la civilisation hispanique qu'il m'enseigna ainsi qu'à...

Élie Brême au Congrès de l'Union des Travailleurs Guyanais. Élie Brême au Congrès de l'Union des Travailleurs Guyanais.

Élie Brème. 16/07/1941 - 04/07/2017 Élie Brème. 16/07/1941 - 04/07/2017

Plantaj Éli Brème (le 15 juillet, Cayenne). (crédit photo : Raymond Charlotte) Plantaj Éli Brème (le 15 juillet, Cayenne). (crédit photo : Raymond Charlotte)

Le Lycée Félix Éboué de Cayenne rend hommage à Élie Brème. © Guyane 1ère

Homages du sénateur, de Raymond Charlotte, d'un collègue enseignant et d'une ancienne élève. © Guyane 1ère

Des générations et des générations d'élèves avec éclat dans le respect de nos héritages culturels précolombien, caribéen et africain ; désapparu de notre horizon dans la nuit de lundi à mardi à Paris. 

Le Professeur émérite de verticalité humaine fait dėsormais partie des feux Père-vivants de l´Ėducation Nationale guyanaise à qui nous devons l´héroïque naissance du Rectorat, berceau des victoires de l'Université de la Guyane.

Grémési Mouché Brême pou kalité lèkzanp vayans' ou ba nou, pou nou rėdi konba antikolonyaliss-a pi douvan !
"MUCHACHO !... MUCHACHO !... MUCHACHA !... MUCHACHA !..."
Soley' !
Pyèr.

 

PS :

Albert Darnal, Ancien Secrétaire Général de l'Union des Travailleurs Guyanais (UTG) de 2004 à 2012 ; et de 2014 à mars 2017 sur son profil FB :

"C'était un camarade de lutte mais aussi un ami. Nous avions beaucoup de respect et d'estime l'un pour l'autre même si nous avions parfois des divergences profondes et des discussions animées. Il ne cessait de m'encourager et de m'exprimer son soutien. Nos liens d'amitié s'étaient renforcés au début des années 90 lors d'un voyage à Cuba en passant par Caracas où il m'avait presenté sa fille. Sa connaissance de l'histoire du peuple cubain et de ses luttes était impressionnante. D'une grande pudeur, il ne parlait jamais de la maladie qui le détruisait et depuis quelque temps ne sortait presque plus. Il a été très engagé à l'U.T.G. en qualité de militant du STEG/UTG de la première heure. Il a été de toutes les luttes que nous avons mené et ne ratait jamais les réunions des instances de l'U.T.G. au cours desquelles il s'exprimait avec la verve que nous lui connaissions. Son engagement était sans faille. Il a pris une part active à la lutte pour l'obtention du rectorat aux côtés des lycéens en novembre 1996. C'était aussi un enseignant remarquable, aimé de ses élèves, qui a marqué de nombreuses générations de guyanais. Un grand patriote et militant guyanais nous a quitté, Monsieur Elie BREME. Au moment, où j'écris ces quelques lignes en sa mémoire, j'éprouve une très grande tristesse et j'ai une pensée particulière pour sa compagne et sa fille. Avec le départ d'Elie, c'est une grande partie de ma vie militante qui s'en va. HASTA LUEGO MI COMPANERO. Mes sincères condoléances à toute sa famille et en particulier à sa fille et sa compagne."

Poème de Raymond Charlotte, Co-fondateur de l'Organisation Guyanaise des Droits Humains (OGDH) :

 

GRANDISSIMO COMPAÑERO Élie BRÈME

 

Quìen es

Un hijo d’un gran maître,

réputé,

courronné,

met danbwa,

met gériser,

Zot di tjenbwazer

Tjen bwa zer.

Zot fu !

Ki Komu ka rivé

Wasay jà atè,

au coup de pagaye,

les eaux douces,

avancent les flots hétéroagressifs.

 

Papa muri.

Poto mitan ! Manman sel séryé

pu lévé so pitit.

Viktim rasim atè

ofon l’Oyapock

yé ka rantré Kayeñ.

Elie alé l’ékol primèr Kayeñ.

Boy boooy.

Jeñ jan gen patyé

respè, respè

pu chef Léo OTHILY.

Eklérer wi

 

Au tableau le jeune Elie,

faîtes moi un dessin.

Il dessina un coq, libre,

les élèves de la classe éclatent de rire.

Eclaireur wi.

Porque el Barbudo

du port singulier de sa barbe

et son soutien indéfectible

 

au Comandante Fidel Castro.

Cuba educacìon,

sì marvilhosa

Il fit ses études à Cuba.

Où il reçoit brillamment une éducation féconde à la Havana

du père de l’indépendance, Maceo.

Une formation requise latino americana,

de la patria grande.

Il arrive au Venezuela de Bolivar,

Un pays riche du seul or noir

contrasté ,

quand Indios, afrodescendants,

le peuple vit dans une misère

sous la terreur de l’oligarchie

et la bourgeoisie nationale

antibolivariennes.

Il rencontre sa première femme

d’où naîtra une fille

dont la mère presse à abandonner les études.

Il vient du privé en France.

De retour en Guyane,

Des conservateurs ont voulu interdire

le rouge d’existence

au collège de la Madeleine.

En Guyane, ils affichent

le déni d’idée patriotique.

Pas question d’un communiste dit le principal

dans un établissement de la colonie.

Monsieur CHARLOTTE Paul prit et cause pour son admission.

En faisant preuve de finesse

Il transmit tout au long de sa vie :

amour, connaissance à nos générations.

Rédacteur au journal Kaw Ka.

 

To ka fè mo chyé.

Koté to kalé ?

To tuju presé.

Rété la.

Nu kalé Manjé restoran

Restoran chinwa

Asu bulvar a.

Manjé mo di to.

Mo ja palé to,

Rété bay mun gato.

 

Il donnait des cours

des cours de rattrapage

à la demande.

Gadé kuman to savé mo malad ?

Mo wè anba to bra Ka vin ruj. Konran i di mo

Mo ka sufri

A run kanser lapo.

Run médikaman amériken ka chuté 200 dollars.

Mo mandé David Donzenac acheté pu mo.

Elie viré Kiba Pran dé swen.

Mo ka desan Jortwon Gwiyana

Palé ké anbasader Kiba.

Non, Raymond, Cuba

m’a tout donné

Il me le rappela avant de rejoindre Saint Louis.

Soucieux d’un prisme communicatif

à la fois dérangeant

remuant à la mémoire di run tig

à géométrie séductrice, archiviste,

de prose verticalisante

il paraissait un fin analyste.

La visite de l’Unité Guyanaise

au Volks party (Paramaribo)

porteuse de relations fraternelles

n’a jamais connu de suite.

Une suite avortée, d’arrières pensées par l’arrivée de MITTERAND.

 

Militant à l’Union des Travailleurs Guyanais,

Il fut profondément marqué

par son éviction

au Steg UTG.

Son apparition ne pouvait

passer

inaperçue à côté

de René JOSEPH

dans le mouvement détonnateur

des lycéens à Cayenne en 1996

et totale adhésion

pour la création d’un rectorat guyanais.

Animateur à la radio ITJ (UTG)

Il connut des heures de bonheur

avant que les émissions capotent

par absence de sincérité et de loyauté.

 

Du serrurier des renseignements généraux,

aux petits soins à l’eau de coco

l’ appartement du dernier étage

a été visité pour enlever un document

en son absence.

La voisine du palier, une poulette.

Un homme d’étique,

Un fils de bon à rien

du lever de drapeau

aux quatre océans,

il remonte

un soit disant

endoctrinement à son père.

Excès d’autorité,

Le professeur reçut une convocation à la base de la Madeleine.

 

Une courte déclaration,

Ses opinions sont une,

l autre l ’ enseignement

dispensé reste cadré.

Aux heures de rupture

avec l’Université des Antilles-Guyane

les interventions d’ Elie à l’amphi

réveillaient les plus récalcitrants

en 2013

 

Ses amis, Raoul BRIOLIN, Ernest BENJAMIN

Antoine KARAM

Parmi ses anciens élèves,

Pierre CARPENTIER,

à Cayenne, cité rebelle.

Des retrouvailles chaleureuses,

empoignées chaudes

sous un arc piment.

Dis donc que deviens-tu ?

un nageur compétiteur.

Elie et moi

par opportunité

nous nous sommes revus

sur la plage de Buzaré.

Le héros entamait

le socle du fondement de l’Unité.

 

A la cause nationale guyanaise

Elie BREME, mon frère

a participé

au financement de la librairie Guyanaise.

Une librairie patriotique

Latino américaine.

La mauvaise gestion

a valu le dépôt de bilan.

Aucune femme n’a eu

le privilège de partager

sa chambre à coucher.

 

Toto n’a jamais jeté un coup d’œil sur une publication » posthume » à

l’ARGENTINE.

Ernest AUGUSTE-ETIENNE

Raymond CHARLOTTE

Yen yen HONORIEN

Désapparitions chères :

Me Guy ROSNEL,

Me Jean-Marie ROBO,

Ti Kong Joseph HO TEN YOU président du Conseil général

José HONORINE,

Dr José BICHARA,

Georges OTHILY, (Jojo), ancien sénateur de la Vème République Française, écrivain.

Mes excuses à ceux et celles que j’ai oublié(e)s.

 

Trois Rivières 08/07/2017 17 : 39 Raymond CHARLOTTE

Texte revu, enrichi le 09/07/2017 14 :04

 

Par Armand Achille ci-dessous :

Roun doko pati jwend nou gangan yé

 

Eli a té roun poto mitan di lavi LAGWIYANN, li té ganyen bokou konésans asou bokou kichoz

Li toujou té obo so pepl annan tout so briga

Li pa té ka manké palé fo, lo so ansyen kanmarad lékol ouben larestan wom politik té ka drivé kontr entéré LAGWIYANN.

A té toujou roun gran plézi kouté so kozman politik asou Lémond asou LAGWIYANN

Li té ka fé Lékol pou jénjan lisé larokad, timoun yan té ka anprann Espagnol, mé pa sa rounso yé té ka anprann lavi

A roun gran sendikalist, roun gran politik ki LAGWIYANN pédi

To chwézi pati jou lafét nasyonal étazini kou roun dernyé kozman to té ganyen pou di nou

HASTA LUEGO Kanmarad To lespri ké rété an nou tchò

 

Armand ACHILLE

 

"Disparition d'Élie Brème : Les témoignages" + vidéos sur Guyane 1ère, France ô : le lien ici : 

 

Sur FRANCE-GUYANE :

Sur France-Guyane Sur France-Guyane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.