Billet de blog 24 nov. 2022

Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

Guyane. Ralliement International pour la Restitution de la Terre.

Par ce colloque Pan-Océanique le député J-V Castor conforte ardemment le peuple guyanais dans son droit d’imposer à l’état français qu’il lui restitue son patrimoine foncier. En tête d’affiche, de hauts responsables politiques kanak et un député polynésien sont les personnalités phares de la cause car leur pays sont réinscrits de haute lutte sur la liste des pays à décoloniser de l’ONU.

Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Affiche du Ralliement International


(…) « 
Je l’ai dit et répété durant cette campagne [d’élections législatives : ndlr], moi je veux prendre des initiatives, et j’espère qu’on les prendra avec Davy [le député Rimane : ndlr], auprès des institutions locales, j’espère qu’on sera entendu, je sais que ça ne marchera pas forcément,… mais pour que ça fonctionne, je m’appuierai sur la population. Je l’ai dit, je ne veux pas que l’on confisque le débat politique, je ne veux pas que le débat politique se fasse entre élites. Le débat il est au sein de la population.
La population va s’exprimer, et je pense, sur tous les grands sujets, les gens veulent que ce pays-là excelle, que ce pays-là ait de l’ambition.
(…) Notre stratégie va reposer sur notre capacité à renforcer notre poids politique ici en Guyane.
Sur notre capacité à intervenir à l’échelle internationale.
Oui, nous allons ouvrir les portes de la diplomatie internationale pour la Guyane, en tout-cas, moi je le ferai, et je pense que Davy est dors et déjà d’accord ». (…) Extrait choisi de l’émission de Gilles Vernet : « Le Grand Forum » de Radio Péyi du 20 juin 2022.

Dibout dèyè sa ika di ! Dibout dèyè sa ika fè !…

Quasiment jour pour jour, tout juste 5 mois après avoir présenté la synthèse de sa politique générale à cette occasion radiophonique, le député « hors cadre », de la 1ère circonscription de la Guyane, Jean-Victor Castor, passe à l’acte, et organise (du 21 au 25 novembre) en étroite collaboration avec sa remplaçante Éline Grand-Émile : le Ralliement International pour la pleine restitution des terres aux Guyanais.ses.
L’enjeu de radicale unité qu’il comporte à défendre la cause, prend la forme d’un colloque itinérant soutenu par son collègue en charge de la 2ème circonscription, Davy Rimane.
Cet événement d’envergure désormais historique rentre dans ses dernières 24 heures de rencontres, d’ateliers et de conférences qui s’étendent non seulement aux agglomérations du littoral, mais également aux communes et aux populations des rivières et des grands fleuves de l’intérieur, aux océans de combatives fraternités, et par dessus-tout aux esprits Verticaux de toutes les générations conscientes.

À l’issue, de nombreuses restitutions devraient être publiées à l’attention du peuple guyanais sous de multiples formes audio-visuelles et éditoriales pour faire valoir dans les plus hautes instances internationales ce que droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, autrement dit notre autodétermination.

Le colonialisme n’est pas démocratique !

Kidonk,

Notre Lutte est Sacrée !

Soley’ !

Pyèr.

———————————————————————

Les délégations :

Kanaky-Nouvelle-Calédonie :

Dans le cadre de la rencontre sur la thématique de la " Restitution des terres en Kanaky et en Guyane", trois intervenants pour la délégation de la Kanaky, exposent leur situation par visioconférence depuis le congrès :

- Julien BOANEMOI, Ancien président du Sénat Coutumier, membre du Cabinet du Président Wamytan en charge des affaires coutumières, coutumier et président de la fédération des GDPL groupement de droit particulier local, principale structure juridique qui permet aux Kanak de revendiquer sa terre et de la valoriser.
- Dominique FOCHI, ancien cadre de l’ADRAF et actuellement 2 SGA de l’union calédonienne, également membre du bureau politique du FLNKS.
- Ernest DEMENEchef de cabinet du président du congrès. 

Polynésie :

- Tématai LE GAYIC (Tahiti), appartenant au parti indépendantiste Tavini Huiraatira, député de la 1ère circonscription.

Martinique : 

- Madame Sandrine TOUSSAY, membre du Mouvement International pour les Réparations (MIR) et du Mouvement des Démocrates et Éologistes pour une Martinique Souveraine (MODEMAS).

-  Francis CAROLE, président du Parti pour la Libération de la Martinique (PALIMA).

Guadeloupe :

- Rozan MOUNIEN, co-fondateur de l’Union des Travailleurs Agricoles,  de l’Union Paysanne Guadeloupéenne (UPG) et de l’Union Générale des Travailleurs Guadeloupéens (UGTG).

Corse

- François BENEDETTI, maire de Lugo-Di-Nazza.

- Jean-Marc RODRIGUEZ, maire de Poggio-Di-Venaco.

Guyane :

Busikonde (Pays bushinengue) :

Moïse EDWIN, maire d’Apatou.

Iñonoli (Pays Indien) :

- Claudette LABONTE, présidente de la fédération Parikweneh, présidente de l’Association des Peuples Amérindiens de Guyane.

- Saïla BIDIOU-CEPRIKA, membre du Collectif des Premières Nations, conseillère municipale de la ville de Cayenne,

- Éric LOUIS, Chef Coutumier du village Kuwano de Kourou.

- Christophe Yanuwana PIERRE, cinéaste-vidéaste, militant de la Jeunesse Autochtone de Guyane (JAG).

- Ludovic PIERRE, acteur numérique autochtone, militant de la Jeunesse Autochtone de Guyane (JAG)

- Alexis TIOUKA, juriste militant pour les droits internationaux des Amérindiens de Guyane. Co-rédacteur de la déclaration des Nations Unies sur le droit des peuples Autochtones du 13.09.2007

Le programme étendu sur tout le pays
Visioconférence depuis le congrès de la Kanaky-Nouvelle Calédonie.
Tematai LE GAYIC, député de la 1ère circonscription de Polynésie Française. Auditorium de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Guyane, le 21.11.2022.
Le discours d’introduction de la soirée de lancement du "Ralliement international" de Jean-Victor Castor, député de Guyane, à la salle de conférence de la CCIG. © Radio Péyi - Partageons l'essentiel !
Alexis TIOUKA
Sanpula orijinèl + Tanbou Moun Afro-Asandan ansanm ké Busikonde Sama atè Kayenn. CCIG. 21.11.2022
JVC décoré d’océanique fraternité Mā’Ohi par Tematai LE GAYIC. CCIGuyane. 21.11.2022

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
Dans le viseur de la HATVP, Caroline Cayeux quitte le gouvernement
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan