Nous demandons une réévaluation du nouveau Mediapart

 Ce billet collectif s’adresse à la rédaction de Mediapart. Recommandez-le si vous êtes de cet avis. Rejoignez les signataires, actuellement au nombre de 87, en l’indiquant dans votre commentaire :AHTSZV, Monique Arcaix, Arrue, Azahar, Azalée, Fantie B, Babs 9250, Josiane Blanc, Bernard Bombal, Juliette Bouchery, Jean-Paul Bourgès, Capucine 75, Cerise, C’est Nabum, Chamallow, Olivier Chantraine ( Olchantraine), Jean-Claude Charrié, Chenpeneuzer, Claudia 75, Jean-Philippe Condamy, Cousine 24, Danyves, Jean Delaunay, Thierry T. D’ouville, Duduche, Fabrizia, Pascale Fedinger, Alexis Flanagan, Vincent Fleury, Yann Fouassier, Willemine G, Jean-Luc Gasnier, Gonetoufar, Grain de sel, Hasbeen, Haut voltage, Hors ligne, Jonasz, Juliette Keating, Kirios 1, Koszayr, Lababouille, La dame du bois-joli, Annie Lasorne, Dimitri Latsis, Jacques Lecoq, Leg, Jean-Paul Yves Le Goff, Le Peuple 74, Luluducorbu, Lylo, Robert Magnani, Alain Marcot, Blandine Margoux, Joël Martin, Mboto, Missfaff, Mithra-Nomadeblues, Olala, On dit cap, Oregon, Ourse blanche, Christian Paultre, Pipotin, Pizzicalaluna, Thierry de Pontcharra, Poppie, Porfirio, Gilbert Pouillart, Luc Rigal, Mohamed Sangaré, Scientia, Segesta 3756, Sycophante, Kaze Tachinu, Jacques Teissier, Marc Tertre, Utopart, Jean-Philippe Vaz, Vincent Verschoore, Joël Villain, Vivre est un village, Philippe Waeselynck, Whisky, Zane, Zap Pow, Zoulouhotel… 

 

Ce billet collectif s’adresse à la rédaction de Mediapart. Recommandez-le si vous êtes de cet avis. Rejoignez les signataires, actuellement au nombre de 87, en l’indiquant dans votre commentaire :

AHTSZV, Monique Arcaix, Arrue, Azahar, Azalée, Fantie B, Babs 9250, Josiane Blanc, Bernard Bombal, Juliette Bouchery, Jean-Paul Bourgès, Capucine 75, Cerise, C’est Nabum, Chamallow, Olivier Chantraine ( Olchantraine), Jean-Claude Charrié, Chenpeneuzer, Claudia 75, Jean-Philippe Condamy, Cousine 24, Danyves, Jean Delaunay, Thierry T. D’ouville, Duduche, Fabrizia, Pascale Fedinger, Alexis Flanagan, Vincent Fleury, Yann Fouassier, Willemine G, Jean-Luc Gasnier, Gonetoufar, Grain de sel, Hasbeen, Haut voltage, Hors ligne, Jonasz, Juliette Keating, Kirios 1, Koszayr, Lababouille, La dame du bois-joli, Annie Lasorne, Dimitri Latsis, Jacques Lecoq, Leg, Jean-Paul Yves Le Goff, Le Peuple 74, Luluducorbu, Lylo, Robert Magnani, Alain Marcot, Blandine Margoux, Joël Martin, Mboto, Missfaff, Mithra-Nomadeblues, Olala, On dit cap, Oregon, Ourse blanche, Christian Paultre, Pipotin, Pizzicalaluna, Thierry de Pontcharra, Poppie, Porfirio, Gilbert Pouillart, Luc Rigal, Mohamed Sangaré, Scientia, Segesta 3756, Sycophante, Kaze Tachinu, Jacques Teissier, Marc Tertre, Utopart, Jean-Philippe Vaz, Vincent Verschoore, Joël Villain, Vivre est un village, Philippe Waeselynck, Whisky, Zane, Zap Pow, Zoulouhotel…

 

 

Dans sa déclaration d’intention à la création de Mediapart, Edwy Plenel indiquait l’objectif de donner une « réponse aux trois crises — démocratique, économique, morale — qui minent l’information en France » et soulignait la nécessité de construire pour cela « un public conscient et impliqué, partageant les mêmes valeurs et nouant une conversation démocratique » [1].

 

Depuis l’apparition du « Nouveau Mediapart » le 3 juillet 2013, de nombreux billets et commentaires n’ont cessé de signifier le désaccord d’une partie des adhérents du Club avec certaines mesures adoptées par le journal. Cette désapprobation s’est portée  principalement sur l’introduction du bouton « déconseiller » dans la barre de fonctions des commentaires, entraînant par leur pliage éventuel la censure partielle des interventions. Il est apparu que ces dispositions nouvelles de la participation n’avaient pas été discutées, n’étaient pas indiquées dans la charte, ni même qu’avec elles le pliage se substituerait désormais couramment à l’alerte. La généralisation de son application s’est surtout vue désavouée pour être jugée liberticide, anti-pluraliste, et non conforme à l’esprit du Club qui prévalait jusqu’ici.

 

Nous réclamons que soit ouvert un débat sur le bilan réel de la fonction « déconseiller », dont on voit bien aujourd’hui qu’elle instaure un processus de surveillance et un sentiment de défiance sujets à polémiques, menaçant selon nous les principes initiaux de  Mediapart auxquels nous souscrivons et que nous entendons préserver.

 

 

[1] Le prix de la liberté :

http://www.mediapart.fr/journal/france/100308/le-prix-de-la-liberte

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.