驴友
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Mille communismes

Suivi par 149 abonnés

Billet de blog 1 févr. 2014

驴友
Abonné·e de Mediapart

Aragon/Communisme

驴友
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce poème d'Aragon, extrait du Fou d'Elsa composé dans la période de la Guerre d'Algérie et s'inspirant de la poésie islamique grâce aux cours particuliers de Louis Massignon (le Fou d'Elsa faisant référence au Medjnoun de Leyla), vient nous rappeler que sorti des provocations de l'immédiat post-surréalisme (on pense à Front rouge), le poète du Parti communiste fut l'auteur de fort beaux poèmes politiques mettant en scène, si l'on peut dire, ce messianisme matérialiste qu'on appelle aussi communisme.

Voilà bien longtemps, à vrai dire, que cet hommage à Aragon me titille. Sans l'avoir connu, hélas, j'ai un rapport intime à lui. Bien sûr, on peut dire que c'est ainsi que les grands écrivains entrent dans nos vies. Cela est vrai. Mais avec Aragon, c'est bien plus que cela.

Il est le poète qui m'a permis, très jeune, de faire enrager mes parents maoïstes qui, comme moult soixante-huitards, abhorraient la "crapule stalinienne" sans tomber du côté droit, comme disaient les Révolutionnaires français. 

Ce lien définitif à Aragon fut pour moi scellé en 1982-83. À la question de mon institutrice de CE2 demandant quel poète était mort récemment, j'avais répondu Aragon et elle, giscardienne (je l'ai su ensuite), me tança d'un oeil sévère en me disant : "Non, Paul Géraldy".

Aragon sentait bel et bien le souffre. Son surréalisme, pour reprendre partiellement Soupault, était "pour la vie" chez lui.

Je suis bien sûr vraiment entré dans son oeuvre plus tard mais le fil d'entrée est resté le même. Aragon, au-delà du mythe d'Elsa qui donna lieu à de magnifiques poèmes, est un grand poète du communisme et de ce que cela a représenté au XXème siècle comme foi d'ici-bas pour ici-bas. Épilogue, aussi chanté par Ferrat, dit encore cela. La ronde fragile de l'humanité sans classe. Sans cesse à relancer - et non dépourvue de dangereux écueils. 

Tout cela résonne aujourd'hui à la mesure de ce qui nous manque et qui laisse pulluler la haine des tenants des races internes à l'humanité. 

Aragon, lui, malgré ses excès de stalinien zélé, rêvait dans le superbe poème La Nuit de Moscou "d'un bonheur aussi grand que la mer / Et de l'aube au couchant couleur de la chimère".

Le lire ou l'entendre, en ce mois de février 2014 qui correspond aussi au 70ème anniversaire de la mort des héros internationalistes prolétariens de l'Affiche rouge, c'est se rappeler à quel point un idéal de cette envergure nous manque et qu'il est urgent de le retrouver, renouvelé. 

Un jour, un jour

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme