Portfolio

Jours de Colére !

Le premier mai et le cinq sont des jours de colére qui chacun dans son style et dans ses objectifs ont commencé a montrer une vraie disponibilitté pour combattre la régression sociale que le pouvoir en place veut nous faire passer pour des "réformes" sinon justes, du moins légitimes Pour garder quelques souvenirs de ces journées, mon petit reportage photo lors de ces deux événements
  1. Lors de la manifestation du premier mai, le cortége particuliérement dynamique, combattttif et remonté des salariés de Carrefour Market : une lutte "dure" (les "carrefour markets" étant de "petits magasins" en particulier à Paris où ils ont vocation a remplacer les "petites épiceries maghrébines"

  2. Le cortége étudiant lors de la "Féte à Macron"

  3. Un vendeur de "l'anticapitaliste", la revue du NPA.. Je l'ai ensuite croisé de nouveau à la fête anti macron.

  4. Un syndicaliste cgt de paris Est (SNCF). On s'est croisé un peu plu tard sur le pont d'austerlitz, enfumé par les lacrymogénes....

  5. un travailleurs que j'ai trouvé particulèment expressif !

  6. La photo parle d'elle même, vous ne trouvez pas ?

  7. Les locomotivé de crest

  8. Ce cortége de psychiatres, et de travailleurs et travailleuses du secteur en lutte était présent aux deux événements...

  9. La manifestation "pot au feu" s'est préparée dans le plus grand secret Vous pouvez constater que l'état major en était particuliérement jeune. On aurait pu tout aussi bien faire une manifestation "petit pot"

  10. Plusieurs participants ont rappelé le bicentenaire de la naissance de Karl...

  11. Un cortége tamoul le premier mai. Le premier mai a toujours revendiqué son caractére internationaliste : les travailleurs n'ont pas de patrie, comme le rappalait Karl Marx

  12. Les cheminots de FO rappelaient au pdg de la sncf l'accident de Brétigny, ou l'inconséquence et les économies de bout de chandelle et d'entretien des voies ont couté la vie à plusieurs personnes

  13. Lors de la manif du premier mai, une démonstration de fabrication "d'argent magique" a suscité un grand intéret populaire. Faut dire que le faux macron disttribuait à tire larigot des billets de 500 euros. C'est pas le vrai qui ferait ça !

  14. Le Camion à Ruffin.Lui même à l'animation et aux discours (mais il sais laisser parler les autres, contrairement à un autre animateur de camion.

  15. Un autre affichage en l'honneur du grand Charles (le barbu, pas celui qui allait à baderne baderne en mai 68)

  16. Les hommes en noir. Ceux là ressemblaient assez fortement à des policiers en civil (et c'est d'ailleurs pour ça que je les ai pris en photo : on remarquera en particulier le fait que certtains sont pas mal âgés, et qu'ils avaient un comportement quasi militaire)
  17. Plus qu'un parti, un mouvement disait l'affiche.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.