Marc Tertre
Abonné·e de Mediapart

Lien publié dans

Édition

Mille communismes

Suivi par 148 abonnés

Lien 9 avr. 2021

Covid 19 et droits démocratiques : Macron etrillé par Amnesty International

La gestion du Covid 19 par notre gouvernement n’est pas uniquement une catastrophe sanitaire, c’est aussi un scandale démocratique. Dans son dernier rapport sur la situation des droits humains, Macron et son gouvernement sont dénoncés pour leurs graves manquements démocratiques.

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://les-jours-heureux.nursit.com/spip.php?article25

Autrefois, avant la chute du mur, Amnesty International était décrié par une partie de la gauche et encensé par une autre parce qu’il dénonçait les graves entorses à la liberté dans les pays du socialisme réellement inexistant. Maintenant que c’est la France de Macron qui fait la une des rapports de l’organisation humanitaire les mêmes qui le vantaient autrefois adoptent au mieux un silence gêné (quand ce n’est pas une série de calomnies)

On ne peut que féliciter Sébastien Fontanelle pour publier un rappel édifiant de nos turpitudes présentes (ou plus précisément des turpitudes de notre gouvernement) 

Voilà l’introduction de son article :

Après deux ans d’interruption, l’organisation non gouvernementale (ONG) Amnesty International renoue, ce mercredi, avec la publication de son traditionnel rapport annuel sur « la situation des droits humains dans le monde ».

Dans de nombreux pays, cette situation est, selon ce document, fort préoccupante : c’est le cas, notamment, de la France d’Emmanuel Macron, où les mesures prises par le gouvernement face à la pandémie de Covid-19 « ont soulevé un certain nombre de préoccupations en matière de droits humains, notamment en ce qui concerne l’usage excessif de la force par la police, le droit à la liberté de réunion pacifique et les droits des migrant·e·s et des demandeurs et demandeuses d’asile ».

L’application de ces mesures a ainsi « révélé un peu plus au grand jour l’utilisation récurrente par la police française d’une force illégale, en particulier dans les zones urbaines défavorisées peuplées majoritairement de personnes issues de minorités ethniques » : Amnesty explique avoir « recueilli des informations sur au moins quinze cas de ce type intervenus en mars et avril (2020) dans quinze villes différentes ». Dans certains de ces cas, précise l’ONG, les fonctionnaires de police incriminés « ont aussi tenu des propos racistes ou homophobes »

le rapport d’amnestie international est à consulter à l’adresse suivante :Rapport 2020 2021 Amnesty International

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz