Marc Tertre
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Mille communismes

Suivi par 149 abonnés

Billet de blog 29 janv. 2016

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Réponse a dianne.

Avant de partir, Dianne avait laissé 18 questions sans réponses. Voila la mienne...

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Qui a donné l'autorisation du spectacle au Bataclan, sans que la sécurité soit assurée ?

La sécurité n'était elle pas assurée ? Il me semble que si, même si les mesures prises sont fondamentalement insuffisantes face à un événement de cette ampleur, par nature imprévisible. Est ce que la présence de 10 policiers armés auraient pu empêcher l'horreur ? Alors il aurait fallu en doter l'ensemble des cibles comparables : il doit bien exister un milliers de salles de spectacles en france, sans oublier les musées, les fêtes diverses et variées, etc. Les marchés, les écoles, les troquets, etc. C'est d'ailleurs comme cela que fonctionnent les terroristes : ils visent des objectifs tellement large que le coût de leur protection est insupportable par la collectivité.

 -Les civils sont-ils aussi bien protégés que les militaires puisqu'ils sont exposés de la même façon ?

Bien entendu que non. Et c'est le fondement même du terrorisme. Entre attaquer un « civil » désarmé, peu préparé à une situation de conflit et un militaire dont c'est le métier, et qui dispose de tous les moyens pour se défendre, il n'y a pas photo. Et donc, le civil n'est pas exposé pareil : il l'est bien plus !

 -Quels sont les moyens réels dont dispose notre pays pour la prise en charge des endeuillés et des morts dans une tragédie de masse ?

Normalement, des moyens sont prévus en cas de catastrophes majeures (et c'en était une). Mais si l’événement dépasse la prévision, alors on tombe dans des dysfonctionnements plus ou moins important. On a pu les constater lors du cyclone Katrina (qui avait touché la Nouvelle Orléans)

 -Pourquoi fait-on état de cellules de crise aux moyens sans rapport avec l'ampleur de tragédies annoncées ?

Parce que les cellules de crise étaient elle même en crise.

 -Sommes nous prêts au pire ?

Non, jamais. Le pire, c'est notre mort : y sommes nous jamais prêt ?

                                                                 Et surtout sommes-nous prêts à l'empêcher ?

 -.Comment est-il possible de donner une tribune institutionnelle (salles municipales, autorisations administratives) à des gens qui sur les réseaux, professent un intégrisme dévastateur en direction aussi  des ENFANTS ? (Pontoise, StDenis, ailleurs…)

Parce que nous sommes encore dans un « état de droit » et qu'il n'est pas possible d'interdire une manifestation uniquement parce qu'elle émage de groupes minoritaires. Parce qu'il serait sans doute encore plus dangereux d'interdire les « tribunes institutionnelles » même quand les groupes en question diffusent des idées réactionnaires qu'il faut absolument débattre.

  -Comment est-il possible qu'une liste régionale ouvertement communautariste, "musulmans modérés", donc explicitement religieuse  ait été recevable selon la Loi électorale laïque?

Parce que la loi électorale laique permet des candidatures explicitement religieuses. Que des partis explicitement religieux ont eu le pouvoir pendant une grande partie de la quatriéme ou de la cinquiéme république. (le rpf était explicitement religieux, l'udf avait une composante explicitement religieuse.)

  -Jusqu'à quand, faute de vigilance, va-t-on laisser se dérouler la prise en otage de la démocratie par des groupes au projet religieux totalitaire ?

La démocratie pour l'instant est surtout prise en otage par ceux qui prétendent défendre la démocratie tout en l'emprisonnant, en la livrant à l'arbitraire policier, etc.

  - Devons-nous avoir honte d'avoir peur du projet de société de l'intégrisme musulman ? Doit-on  être punis pour cette phobie ?

Que des gens aient peur dans notre société (et pas seulement de « l'intégrisme musulman ») est compréhensible et normal. Mais il faut se méfier de la peur. Et il faut encore plus se méfier de ceux et celles qui prétenderaient utiliser la peur au service de leurs mystérieuses visées.

  -Devons-nous avoir honte de demander des explications à une société qui a laissé tuer nos enfants ?

Je ne crois pas que cette société « a laissé tuer nos enfants ». Mais leur mort réclame explication, en effet. Mais malheureusment, celle ci ne sera pas si simple que ça, avec des ennemis, etc)

-Combien coûtent à la Nation les daechets et leurs sponsors (intellectuels locaux ou étrangers, pétromanipulateurs divers) ?

Il faut aussi poser la question contraire : combien rapportent ils ?

  -Pourquoi une grande partie des médias gagne-t-elle sa vie en ce moment en faisant de la publicité aux mentors des assassins ?

Pour une seule raison : cela s'appelle le capitalisme. Car si ça coûte aux victimes, ça rapporte beaucoup a certains. Voyez comment les autorité se précipitent elles au devant de l'iran, et déployant le tapis rouge a son principal dirigeant (nos centrales, nos bagnoles, nos avions, signez là, signez la, signez la!) Pourtant il y a eu une campagne de terrorisme dirigé par l'iran dans le cadre du «contrat eurodif » Voyez comment Dassault était tout comptent d'avoir refourgué ses engins de mort aux saoudiens. Engins de mort qui servent dans des conflits dont nous n'avons pas conscience, sauf quand ils nous reviennent sur la tronche sous la forme d'un « attentat aveugle »

  -Pourquoi un journal participatif est-il devenu un relais complaisant des pires falsifications idéologiques ?

Ce journal n'a pas dévié de sa ligne idéologique depuis sa création. Pourquoi approuviez vous ce que vous vivez maintenant comme une imposture ?

  -A qui profitent les crimes ?

Au capitalisme. Qui gagne toujours sur tous les tableaux en cas de guerre.

  -Jusqu'à quand le débat public va-t-il être centré sur la question religieuse des pratiquants qui ne représentent en tout et pour tout qu'à peine 2% de la population française, toutes religions confondues  ?

Il y a en france 40 % de croyant et 15 % de pratiquant selon les chiffres à ma disposition.

  -Quand va-t-on foutre la paix aux autres 98% ?

  Fin.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte