rimbus
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Nos idées et nos rêves

Suivi par 18 abonnés

Billet de blog 26 févr. 2012

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Montebourg, Liêm Hoang Ngoc : nous renégocierons le traité européen du 1er mars

 Pour le député européen, l'économiste Liêm Hoang Ngoc, le mécanisme européen de stabilité amorce un mouvement vers la mutualisation de la dette européenne.C'est donc une avancée positive pour le député socialiste.

rimbus
Mécréant et apostat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour le député européen, l'économiste Liêm Hoang Ngoc, le mécanisme européen de stabilité amorce un mouvement vers la mutualisation de la dette européenne.

C'est donc une avancée positive pour le député socialiste.

Hélas, l'article 5, en suggérant l'adhésion à une règle d'or budgétaire, ne fait qu'imposer la politique décidée par le couple Merkozy (Merkel-Sarkozy).

En considérant qu'il ne faut pas rejeter ce qu'il y a de positif, tout en s'interdisant d'en cautionner l'aspect négatif, Liêm Hoang Ngoc considère que l'abstention est la meilleure attitude à adopter :

"Début 2011, avecmesamisduPSE, nous nous sommes battu pour l’instauration d’une mutualisation de la dette. Sans attendre l'avènement souhaitable d'un Trésor européen, ce mécanisme offre de fait la possibilité à l’Union de concevoir des embryons d’eurobonds permettant, par exemple, de financer les dettes souveraines à bas taux.

 (…)

Nous ne pouvons voter contre un texte qui instaure un mécanisme de solidarité financière entre les Etats. Malheureusement, le couple Merkozy a fait  inscrire dans le considérant 5dutraitéinstituant leMESque l'accès des Etats à ce mécanisme soit conditionné à l'adoption d'un autretraitéintergouvernemental, qui sera signé le1ermarset qui imposera aux Etats d'inscrire l'austérité budgétaire au fronton de leur constitution. C'est pourquoi nous ne pouvons pas voter pour un tel texte.  En nous abstenant, nous envoyons un signal pro-européen mais critique à l'endroitducouple Merkozy, indiquant que nous renégocierons letraitédu1ermarsen cas de victoire de la gauche"

(propos recueillis par Marianne)

C'est aussi la position de l'équipe de François Hollande :

Par leur abstention de réorientation, les parlementaires socialistes :

• rendent possible dans l’urgence tout ce qui est positif : la solidarité avec les peuples,

• indiquent pour demain leur refus de ce qui est négatif, l’austérité aggravée en Europe.

L’abstention des parlementaires socialistes aujourd’hui sur leMESrend possible la renégociationdutraitéd’austérité par François Hollande demain afin de le compléter par des mesures favorables à la croissance et à l’emploi :

• Elle montre aux peuples notre attachement à la solidarité européenne.

• Elle indique à nos partenaires un chemin pour sortir l’Europe de la récession etduchômage (comme l’ont relevé les sociaux-démocrates allemands).

• Elle s’inscrit dans une stratégie globale pour l’Europe afin qu’elle puisse investir

(nouveau rôle de la BCE, euro-bonds, budget européen 2014-2020 pour les grands projets d’avenir) et protéger (règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale, contribution climat-énergie aux frontières de l’Europe, rééquilibrage monétaire euro/dollar américain/yuan chinois).

Et Arnaud Montebourg est sur la même ligne :

LeMESlivré par le Gouvernement au débat parlementaire comporte des clauses parfaitement inacceptables : la conditionnalité de la solidarité ainsi créée à l’austérité perpétuelle et à la ratificationduTraitéd’austérité imposée par la Chanceliere d’Allemagne, l’ingérenceduFMI, et surtout l’absence de transformationduMESen outil de monétisation de la dette par la Banque Centrale Européenne.

LeMEScontient également des éléments que nous ne pouvons qu’approuver : son existence même, que nous avons sans cesse réclamée, outil de nature -s’il est bien employé- à briser la spéculation en permettant aux Etats de la zone Euro de racheter avec leMESles dettes publiques attaquées par les marchés ; la possibilité de faire payer les banques, ce pour quoi je milite depuis longtemps (ce sont les « participations privées » prévues dans leMES).

(…)

Que la gauche vote contre ou s’abstienne n’a de surcroît aucune espèce de conséquence concrète, car la droite est elle-même est parfaitement unie comme dans un bloc pour faire adopter sonTraitéMerkelien. 

Le débat entre l’abstention et le vote contre est donc parfaitement inutile et indifférent à l’issueduvote de ratification, puisque la gauche est minoritaire à l’Assemblée Nationale pour -espérons le- quelques semaines seulement.

L’enjeu n’était donc pas de faire basculer la majorité sur ce vote. 

Il ne s’agit que d’une division recherchée dans la gauche par la droite, inutile et contre-productive dans la période actuelle.

 (…)

La renégociation vient donc d’être inévitablement inscrite à l’ordredujour par nos votes.

(Blog d'Arnaud Montebourg)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités