Le Parlement Européen et les élections européennes du 25 mai 2014...

« Le Parlement européen et les élections européennes du 25 mai 2014 ». C'était le thème de la réunion d'information du mercredi 9 avril organisée par le Bureau d'information du Parlement européen à Marseille dans les locaux du Crij (Centre Régional d'Information Jeunesse Provence-Alpes) et Centre Europe Direct Provence Alpes. En partenariat avec la Maison de l'Europe en Provence.

Capture_decran_2014-04-09_a_23.45.10.png

« Le Parlement européen et les élections européennes du 25 mai 2014 ». C'était le thème de la réunion d'information du mercredi 9 avril organisée par le Bureau d'information du Parlement européen à Marseille dans les locaux du Crij (Centre Régional d'Information Jeunesse Provence-Alpes) et Centre Europe Direct Provence Alpes. En partenariat avec la Maison de l'Europe en Provence.

« Du 22 au 25 mai, 500 millions d’Européens sont appelés à choisir les 751 représentants qui siègeront au Parlement européen pour les cinq prochaines années. » Pendant près de 2 heures, Muriel Mouret, Chef du Bureau du Parlement Européen à Marseille, s'est employée à faire découvrir à un public peu nombreux mais motivé le Parlement Européen, en livrant les données clés de son calendrier à venir. Il s'agissait d'intéresser les citoyens, surtout les jeunes, à une institution dont le rôle s'est progressivement renforcé à travers l'adoption de différents traités, dont le traité de Lisbonne, tant du point de vue des compétences législatives que du pouvoir budgétaire. Le Parlement a depuis toujours une mission de contrôle et de surveillance démocratique. La représentante du Parlement européen a mis l'accent sur les enjeux de ces élections. L'élection du Président de la Commission européenne n'étant pas le moindre. Du point de vue de participants : « une évolution vers plus de démocratie et de transparence ? Certainement... Une révolution ? Trop tôt encore pour le dire. »


Muriel_Mouret.jpg
Muriel Mouret, Chef du Bureau du Parlement Européen à Marseille (Ph : Ph L)

Les responsables européens de plus en plus à l'écoute des citoyens
Cette réunion d'information, bien conduite et motivante, où le public a pu poser ses questions, n'avait rien à voir, question affluence s'entend, avec le grand débat « Europe, tu m'entends ? » du 14 novembre 2013 aux Docks des Sud à Marseille. 
Dans une salle pleine à craquer (plus d'un demi millier de personnes), Viviane Reding, Vice-présidente de la Commission européenne en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, et Christiane TaubiraGarde des Sceaux, ministre de la Justice, avaient participé à un grand dialogue citoyen animé par l'excellent Thierry Bezer (journaliste FR3). Un temps fort d’échanges francs et directs qui se poursuit aujourd'hui dans toute l'Union européenne. Ici la contribution du Comité Européen Marseille par sa présidente Monique Beltrame, qui assistait à la réunion d'information du 9 avril au Crij. D'autres responsables associatifs avaient répondu présents : Alain-Pierre Merger, président de la Maison de l'Europe de Provence, et le professeur Daniel Micolon, expert européen en matière de formation, membre de l'AEDE ( Association européenne des Enseignants).

« Les politiques européennes sont définies par des députés que vous avez élus »
En repartant, des participants évoquaient les propos de Viviane Reding. On peut les retrouver en faisant une recherche avec Google : «  Il ne faut pas croire que les politiques européennes tombent du ciel. Elles sont définies par des députés que vous avez élus. Alors je voudrais que les Européens se mobilisent vraiment pour les élections de 2014 et, qu’ainsi, ils créent un Parlement fort. Vous devez voter en fonction de la politique que vous souhaitez voir conduite et, contrôler vos élus ».
Les élections du Parlement Européen se dérouleront le 25 mai prochain en France, à l'exception de certains départements et collectivités d'outre-mer qui voteront la veille en raison du décalage horaire. 

Abstention : danger mortel pour la démocratie, l'UE et la paix
À l'issue de cette réunion d'information, beaucoup en ont convenu : « le plus grand danger viendra de l'abstention.». Grâce à elle, des partis extrémistes feront des scores fleuves... Leur objectif n'est pas de participer aux travaux du Parlement mais de dénigrer l'Europe. Davantage d'élus chez eux, c'est plus d'argent, plus de moyens pour le faire... Leurs discours séducteurs ont tous la même finalité : Abattre l'Union européenne pour en finir avec la démocratie... Revenir au « bon vieux temps ». Aujourd'hui, le feu nationaliste est aux portes de l'Europe et couve dans l'UE. « Europe, tu m'entends ? » 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.