Le Conseil de l'Europe lance une plateforme pour la protection et la sécurité des journalistes

Une plateforme pour la protection du journalisme et la sécurité des journalistes.a été créée avec le soutien des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. Il s'agit de contrer les attaques et les harcèlements dont sont victimes les journalistes. Autant d'atteintes intolérables, en hausse constante ces dernières années, contre les personnes, les biens, la liberté d'expression et la liberté de la presse.

Le Conseil de l'Europe © Conseil de l'Europe Le Conseil de l'Europe © Conseil de l'Europe

Une plateforme pour la protection du journalisme et la sécurité des journalistes.a été créée avec le soutien des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. Il s'agit de contrer les attaques et les harcèlements dont sont victimes les journalistes. Autant d'atteintes intolérables, en hausse constante ces dernières années, contre les personnes, les biens, la liberté d'expression et la liberté de la presse.

La plateforme est un mécanisme de première alerte et de réponse améliorée basé sur des informations vérifiées venant de cinq partenaires : l’IFJ, l’EFJReporters sans FrontièresArticle 19 et l’AEJ.
Le site est défini par le Conseil de l'Europe comme un espace public visant à faciliter la compilation, le traitement et la diffusion d’informations relatives à des préoccupations graves relatives à la liberté des medias et à la sécurité des journalistes dans les Etats membres du Conseil de l’Europe, telles qu’elles sont garanties par l’Article 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme. la Plateforme permet aux partenaires contributeurs d’afficher des alertes, après les avoir vérifiées selon leurs propres processus et normes. Chaque partenaire contributeur est responsable de l’information qu’il affiche.
Le Conseil s’est engagé à renforcer le dialogue avec les Etats pour remédier aux problèmes les plus graves, mettre en place des protections efficaces et éradiquer l’impunité (l’incapacité à présenter à la justice les responsables des attaques).

"Permettre à des médias libres et indépendants de travailler"
Pour l'AEJ (Association des Journalistes Européens), "le succès de cette initiative dépendra d’améliorations réelles dans le respect par les gouvernements de la liberté d’expression et des médias, y compris l’abrogation de lois oppressives, des actions réelles pour assurer l’indépendance de la justice, la surveillance indépendante par les autorités des médias et un dialogue ouvert avec la société civile." 
Par la voix de son secrétaire général, Éric Maurice, "l'AJE-France appelle tous les Etats membres à réformer et améliorer leurs lois et autres garde-fous pour créer un environnement sûr et permettant à des médias libres et indépendants de travailler."

Pour plus d’information à propos de la Plateforme :

  • SG/Inf(2014)37: Plateforme en ligne pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes
  • SG/Inf (2013)42: Débat thématique sur « La sécurité des journalistes – Mesures à prendre pour améliorer : la mise en œuvre des normes en matière de droits de l’homme».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.