La motion E en tête (chez les Verts)

La direction des Verts sort confortée du vote de dimanche, lors des assemblées générales des Verts: la motion conduite par Cécile Duflot, a recueilli 27,8% des votes expimés (voir la contribution du président du groupe Verts au conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Vincent Placé (motion E, L'espoir en actes).

La direction des Verts sort confortée du vote de dimanche, lors des assemblées générales des Verts: la motion conduite par Cécile Duflot, a recueilli 27,8% des votes expimés (voir la contribution du président du groupe Verts au conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Vincent Placé (motion E, L'espoir en actes).

Les voynétistes (motion F, Ouverture, audace, imagination) qui auraient pu lui disputer la première place arrivent 1,5 point derrière avec 25,8%.

Dix points derrière, on trouve, au coude à coude la motion de l'adjoint au maire de Paris Denis Baupin (motion D, Unir les écologistes) soutenue par Yves Cochet (14,6%), et celle de la tendance environnementaliste de Jean-Marc Brûlé (motion C, urgence écolo, urgence sociale).

L'aile gauche du parti (motion A, Altermondialisme, décroissance et écologie populaire) suit à 11,8% et les «maméristes» de Rassembler les écologistes, changer les Verts (motion B), menée par Bernard Jomier, rassemblent 6,2%.

Les motions doivent maintenant réaliser une synthèse pour dépasser la barre des 50% lors du vote de l'Assemblée fédérale du 6 décembre.

 

Voir aussi Séquence motions chez les Verts

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.