Quand une star du J pop s'engage contre le nucléaire !

  Le J pop c'est cette variété pour nous "super kitch" de variétoche ou de jeunes jouvencelles plus ou moins désabillées chantent des chants insipides sur une mélodie sucré.

 

Pomafrik
Le J pop c'est cette variété pour nous "super kitch" de variétoche ou de jeunes jouvencelles plus ou moins désabillées chantent des chants insipides sur une mélodie sucré.

Cocoro Fujinami est une de ces jeunes vedettes, aux succés en général éphémères (dés qu'elles vieillissent, c'est a dire qu'elles dépassent l'âge de quinze ans)

Et c'est un signe du fait que la lutte contre le nucléaire civil devient de plus en plus populaire dans l'archipel nippon, que sa participation à une manif "no nuke" ou elle chante un chant tradictionnel nippon "Furusato" ("Le pays natal”, chanson populaire connue de tous les enfants nippons).

Le 23 mars, une dizaine de jours après l’accident nucléaire survenu à Fukushima, elle a posté le commentaire suivant sur son compte Twitter : “Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller pour défendre le nucléaire ? !”Sa page est devenue une des plus populaire sur la toile nippone.

Tout cela montre que la lutte antinucléaire acquiert une grande popularité dans la population nipponne. Pour autant, cette lutte peine a trouver les relais politiques adéquats....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.