Greenpeace répond à l'appel des 110 prix Nobel pro-OGM

Un aréopage de scientifiques (dont plusieurs spécialisisés dans la chimie), pourvus du prix Nobel (ma foi par forcément un gage d'"humanisme) viennent d'interpeller Greenpeace, demandant à l'organisation bien connue pour ses positions anti-OGM de mettre celles-ci au rencard... aujourd'hui Greenpeace leur répond....

On peut se demander quelle mouche les a piqué, ou plutôt non, on s'en doute, financés par les industriels de la chimie, cette position est finalement tout, sauf étonnante...

"(...) «Il n’y a jamais eu un seul cas confirmé d’un résultat négatif sur la santé pour les humains ou les animaux, dû à leur consommation», avance la lettre. Mais, rétorque Greenpeace, si rien de négatif n’est confirmé, rien de positif non plus n’a été prouvé. «Depuis vingt ans, des recherches sont réalisées mais rien n’a abouti. C’est l’Institut international de recherche sur le riz qui le dit», rappelle Suzanne Dalle, chargée de campagne Agriculture à Greenpeace France. Le plus déconcertant, pour elle, c’est le postulat de départ : «Les OGM ne permettent en rien de sauver des vies ! L’impact environnemental est énorme. Les conséquences, on les connaît.» Aux Etats-Unis, elles sont déjà visibles : les «superweeds», de grandes herbes résistantes au glyphosate, désherbant notamment commercialisé par Monsanto sous le nom commercial Roundup, inquiètent d’ailleurs l’ONG.

(...)

"(...) «C’est un mirage complet pour faire croire que les OGM seraient la solution à la faim dans le monde, en le présentant comme quelque chose de miraculeux.» Or l’organisation de défense environnementale ne manque pas de rappeler que les OGM sont souvent destinés à l’alimentation animale, à la production d’agrocarburants ou utilisés pour le textile, «rien à voir avec la lutte contre la faim en Asie ou en Afrique». La solution prônée serait plutôt une meilleure répartition alimentaire, «le défi n’est pas une augmentation de la production partout mais seulement là où les rendements sont les plus bas». (...)"

Lire l'article complet de Libération en cliquant ici !

Quitte  à se transformer en leaders d'opinion, qu'ils demandent la fin de tous les conflits armés dans le monde, conflits qui font des millions de victimes, qui entrainent des situations humaines intolérables et sont parmi les principales causes de la faim dans le monde, là oui, leur communication serait légitime et aurait du poids...

 

"Connu sous le nom de « riz doré », cet OGM est pourtant loin d’être une idée brillante. Après 20 ans de recherche, il n’a apporté aucune solution et n’est toujours pas disponible à la vente. De l’aveu même de son concepteur, l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), il n’existe aucune preuve que le riz doré soit une solution à la carence en vitamine A (CVA), l’une des principales sources de malnutrition à travers le monde.

Certains scientifiques nous ont accusés jeudi dernier dans la presse de paralyser le développement du riz doré. Nous ne pouvons que nous en remettre aux faits : le riz doré n’existe pas. C’est une impasse, une expérimentation coûteuse et ratée. En revanche, des millions d’agriculteurs aux Philippines et de par le monde ont besoin d’un soutien approprié. Ce n’est pas seulement notre point de vue, c’est aussi celui de scientifiques spécialistes de la question dont les travaux ont été publiés dans plusieurs revues scientifiques."

cliquer ici pour lire la réaction sur le site de Greenpeace !

 

faim-dans-le-monde-x

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.