Corinne N
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

OGM

Suivi par 63 abonnés

Billet de blog 8 nov. 2016

Petit guide du Lobbying selon Monsanto

Les sociétés comme Monsanto disposent de vastes ressources pour s’offrir de l'influence en politique grâce au lobbying. Elles sont non seulement représentées par de nombreuses associations de lobbying, que ce soit à l’échelle locale ou au niveau mondial, mais elles disposent en plus de toute une armée de lobbyistes à gages...

Corinne N
65 ans
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...elles rétribuent discrètement des scientifiques pour qu’ils leur servent de porte-parole et elles participent à des projets de greenwashing.

Les institutions de l’Union européenne et le gouvernement des États-Unis sollicitent souvent elles mêmes le lobbying des entreprises, leur offrant ainsi un accès privilégié aux prises de décisions. Cette symbiose contre-nature permet aux sociétés de capturer les prises de décisions, ce qui a pour conséquence de nous conduire tout droit à une démocratie vidée de sa substance, mais également à la catastrophe environnementale et à de graves injustices sociales.

Le lobbying de l’industrie se répartit principalement en trois domaines : celui ciblant directement les décideurs ; les relations publiques et la propagande envers l'opinion ; et enfin la contestation de la science. Pour exécuter ces besognes, on retrouve trois types d’acteurs : les commanditaires qui donnent les ordres ; les exécutants qui les appliquent ; et enfin ceux qui se rendent complices de ces entreprises néfastes.

Ce petit guide, publié à l’occasion du Tribunal Monsanto à la Haye, dévoile certains outils et certaines stratégies clés du lobbying de Monsanto, illustrés par des exemples provenant du monde entier.

Rapport complet: Le lobbying de Monsanto : une attaque contre notre planète et la démocratie

Source Corporate Europe Observatory (CEO) en  cliquant ici !

On peut également lire ici le parti-pris de Fabrice Nicolino en réaction à la prise de position de 111 prix Nobel contre Greenpeace !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Nouvelle-Calédonie : la faute d’Emmanuel Macron
En maintenant le troisième référendum d’autodétermination le 12 décembre, malgré la crise sanitaire et politique qui frappe l’archipel, le président de la République déchire un contrat signé il y a trente ans. Le processus de décolonisation va se conclure en l’absence du peuple colonisé. Une aberration politique aux lendemains dangereux.
par Ellen Salvi
Journal — France
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Journal — International
Paris et Rome s’accordent a minima pour peser dans l’après-Merkel européen
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila