Un matin de fauchage comme les autres

 

L' appel était pour une fois public. Ce matin, rendez-vous pour un fauchage symbolique (un pied par faucheur) de tournesols mutés. Malgré cet aspect symbolique et public, je croise sur le chemin du rendez-vous de nombreux véhicules de gendarmerie.

 

Les semences obtenues par mutagenèse sont le dernier cheval de troie des semenciers pour imposer des semences génitiquement modifiées. Contrairement à la transgenèse qui inclut un gène étranger dans un organisme, la transgenèse se "contente" de faire muter un gène existant pour lui faire acquérir des propriétés différentes. C'est ainsi que Pioneer commercialise des semences de tournesol tolérantes à l'herbicide ExpressSun, produit par la firme Dupont Nemours, qui se trouve être la maison mère de Pioneer.

 

Bien que les directives européennes reconnaissent la mutagenèse et la fusion cellulaire comme des techniques de modification génétique, ces mêmes directives excluent les semences issues de ces techniques du champ d'application des directives. C'est ainsi que ces tournesols mutés peuvent être exploités sans demande d'autorisation.

 

Nous nous retrouvons au point de rendez-vous, une soixantaine de faucheurs, des journalistes et quelques gendarmes et membres des RG. Nous partons bientôt pour un cheminement d'une vingtaine de km qui nous ramèrera finalement à 3 km de notre point de départ où se trouve le champ visé, histoire de tromper la gendarmerie sur notre destination finale.

 

Nous garons nos voitures et nous dirigeons vers le champ de tournesol. A peine sommes-nous arrivés dans le champ qu'une colonne de véhicules de gendarmes arrivent. Ils se précipitent dans le champs. Nous avons le temps d'arracher notre pied symbolique et nous sommes ressortis du champ au prix de quelques poussées gendarmesques. Pas d'incidents, si ce n'est un drapeau arraché à un faucheur par la gendarmesque.

 

Nous nous dirigeons, après rappel des négociations effectuées par les organisateurs avec les pouvoirs publics, vers le proche rond-point afin d'y distribuer nos tracts. Il se tient en effet à proximité l'événement Innov'Agri, rendez-vous de l'agriculture industrielle et chimique, occasion de tenter d'informer les nombreux agriculteurs qui s'y rendent.

 

Les organisateurs de ce salon invitent une délégation à une rencontre, occasion d'un nouveau dialogue de sourd. Nous nous séparons ensuite tranquillement.

 

Alerter, toujours alerter! Tel est le sens de nos actions.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.