Pour Gaza : SAMEDI 18 OCTOBRE journée nationale

CONVERGENCE PALESTINE Exigeons que l’Etat français sanctionne les crimes de l’État israélien !

CONVERGENCE PALESTINE
Exigeons que l’Etat français sanctionne les crimes de l’État israélien !
A  GAZA, cet été, en 53 jours, l’offensive israélienne a causé la mort de plus de 2.200 personnes, plus de 11 000 blessés et une grave crise humanitaire (plus de 200 000 personnes sans abri). Aujourd’hui, plus de 373 000 enfants ont besoin d’un suivi psychologique, l’économie est ravagée par le blocus imposé depuis 2006 et par les agressions israéliennes successives, la pollution des ressources en eau est dramatique.

En CISJORDANIE, 520.000 colons, dont 200.000 à Jérusalem-Est, se répartissent dans 250 colonies occupant plus de 42 % du territoire, et ces chiffres sont en constante augmentation ;  début septembre le gouvernement israélien a annoncé la spoliation supplémentaire de 400 hectares de terres palestiniennes, et début octobre le projet immobilier de Givat Hamatos, qui coupera la continuité entre le sud de la Cisjordanie et Jérusalem-Est.

7 000 prisonniers politiques palestiniens sont actuellement recensés dans les prisons israéliennes. Depuis la mi-juin, plus de 2 000 Palestiniens ont été arrêtés en Cisjordanie.

Plus de la moitié des 12 millions de Palestiniens sont des réfugiés en situation précaire car la résolution de l’ONU de 1948 sur le droit au retour n’a jamais été appliquée.

L’IMPUNITE GARANTIE…  
C’EST UN FEU VERT AUX CRIMINELS DE GUERRE
Il ne peut y avoir de paix sans le droit et la justice, mais Israël se comporte comme un État voyou, violant sans limite le droit international. Ces violations ne seraient pas possibles sans l’impunité dont bénéficie Israël depuis des décennies. Les bonnes paroles de nos gouvernants ne suffisent pas. Les larges secteurs de l’opinion qui se sont mobilisés cet été attendent des actes politiques concrets : il faut obtenir sans délai la levée du blocus de Gaza, et l’arrêt de la colonisation et de l’occupation.

Pour cela, le gouvernement français doit a minima :
RECONNAITRE L’ÉTAT DE PALESTINE
SANCTIONNER L’ÉTAT D’ISRAEL

  • Mettre en place un embargo sur les armes et cesser toute coopération militaire avec Israël
  • Interdire l’entrée des produits des colonies et toute relation d’affaires profitant à la colonisation
  • Agir pour la suspension de l’accord d’association UE-Israël
  • Agir pour que les responsables des crimes de guerre soient poursuivis devant la justice

Il doit aussi engager des poursuites contre les Français engagés avec l’armée israélienne, auteurs ou complices de crimes de guerre lors des opérations contre la population palestinienne ; et abolir la circulaire Alliot-Marie qui criminalise les militants du boycott d’Israël.

C’est pourquoi, suite à la proposition des jeunes de l’AFPS de Perpignan, un large collectif national et de nombreux collectifs en régions appellent à des manifestations locales puis à converger sur Paris le 18 octobre pour faire entendre ces exigences.

Et dans tous les départements des manifestations sont organisées : Renseignez-vous auprès des organisations signataires

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.