Salah Hamouri de nouveau victime de l'arbitraire

Ce matin Salah a été convoqué par les militaires. Sur ordre de ceux-ci, sans la moindre justification autre que l'invraisemblable "sécurité d'Israël", il est interdit d'accès dans...les territoires palestiniens.

Il suit ses cours à Ramallah, branche "droit" de l'Université d'Abou-Dis et est donc empêché tandis qu'il doit passer en juillet son concours pour devenir avocat. Salah est Français de jure. On ne peut laisser l'arbitraire de nouveau le frapper. Un fort courant s'est développé en France en sa faveur quand il était en prison.

Il convient de mobiliser tous les relais et tous les élus qui se sont engagés pour que la France agisse pour lever cet ordre militaire arbitraire qui le frappe de nouveau !

Accumuler des forces autour de Salah, 2 choses urgentes :
 

  • faire savoir car c'est le cas de nombreux ex-prisonniers. Ils veulent les "casser" à tout prix. Sciemment. Cyniquement. Il suffit de voir l'ordre militaire (sans légalité) indiquer que pour la sécurité d'Israël Salah doit rester en... Israël. Encore une fois il n'est pas le seul dans ce cas.
  • écrire et mobiliser les élus pour qu'ils écrivent à Hollande ou Fabius. Salah est Français. La liberté de circulation fait partie intégrante de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme (article 13) de même que le droit d'étudier...,

Les autorités israéliennes d’occupation ont remis vendredi matin 27 mars 2015 à l’ancien prisonnier Salah Hamouri, 29 ans, de Jérusalem, un ordre militaire l’empêchant d’entrer en Cisjordanie pour une période de six mois.

Salah Hamouri a expliqué dans un interview à Ma’an- news que les services de sécurité l’ont convoqué au poste de police de Mescoubieh dans Jérusalem occupé et lui ont remis un ordre militaire lui interdisant l’entrée de la Cisjordanie sous prétexte du "maintien de la sécurité des citoyens."

Selon l’ordre militaire signé par Nitzan Alon commandant de l’armée israélienne en Cisjordanie, l’interdiction est entrée en vigueur à la date du 24/03/2015 jusqu’au 24/09/2015 et se fond sur l’article d’urgence 34-1967.

Il est à noter que Salah Hamouri a été libéré le 18/12/2011, après avoir passé 7 ans dans les prisons de l’occupation. Les autorités israéliennes lui reprochaient d’appartenir au front populaire de libération de la Palestine et d’avoir planifié l’assassinat du Rabbin Ovadia Yossef.

Salah Hamouri a précisé qu’après sa libération en 2011, les autorités israéliennes d’occupation lui avaient signifié une interdiction de rentrer en Cisjordanie pour une période de trois mois.

_______________

Alerte par mail de AFPS de l'Indre, et article de l'AFPS http://www.france-palestine.org/Salah-Hamouri-empeche-d-entrer-en-Cisjordanie-sur-ordre-militaire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.