Sylvain Bourmeau
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Perform !

Suivi par 54 abonnés

Billet de blog 14 oct. 2009

Alain Crombecque, in pieces

Sylvain Bourmeau
journaliste, producteur de La Suite dans les Idées (France Culture), et professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Journaliste à Mediapart
© 
Forced Entertainment. Divertissement forcé. Le nom de la compagnie de Tim Etchells résonnait étrangement hier soir au Théâtre de la Bastille où il présentait in pieces, un spectacle créé avec Fumiyo Ikeda dans le cadre du Festival d'Automne, dont nous venions tous d'apprendre avec stupeur la mort du président, Alain Crombecque, 70 ans, frappé la veille par une crise cardiaque dans le métro parisien.

Etrange impression durant tout ce magnifique solo sur la mémoire, et nos tentatives dérisoires pour la ranger. L'attention troublée par le surgissement de vifs souvenirs des nombreux spectacles programmés par Crombecque, à Avignon dont il fut longtemps le directeur ou dans l'une des salles parisiennes partenaires du Festival d'Automne, auquel son nom restera autant attaché que celui de Michel Guy.

La scène du théâtre de la Bastille est quasi-vide. Un mur de bois, une chaise. Et Fumiyo Ikeda qui après Platel et Verdonck pour nine finger, s'allie cette fois à Etchells pour briser les catégories et offrir un spectacle à l'image de ce Festival, inclassable.

Souvenirs du midi, d'un restaurant que nous aurons eu en commun de longues années, à quelques pas de la rue de Rivoli et des bureaux voisins du Festival d'Automne et des Inrockuptibles. Discret signe de la tête, des dizaines de fois, pour se saluer. Sans jamais trop oser déranger un homme dont on ne savait pas s'il était ours ou timide - ours timide sans doute.

Sur scène, Fumiyo Ikeda parvient à nous faire rire - en japonais en plus. Elle se moque d'elle-même, de Rosas, sa compagnie, celle d'Anna Teresa de Keersmaekker avec laquelle elle travaille depuis si longtemps. Elle est pliée en deux ; danse avec le visage comme jamais personne avant. Avec les mots, en anglais, en français et, donc, en japonais. L'impression de Georges Perec remixé par David Shrigley.

La mémoire à la moulinette. Crombecque in pieces. L'homme aura littéralement façonné le paysage du spectacle vivant de ce pays. Les programmations des meilleurs théâtres ne seraient pas les mêmes aujourd'hui sans son inlassable travail de découvreur, ouvrant toujours plus grand les frontières, entre les pays comme entre les disciplines.

Multipliant les mimiques et les intonations, Fumiyo Ikeda nous dit goodbye de trente manières comme autant de saluts à Crombecque hier soir sur la scène de la Bastille.

in pieces de Tim Etchels et Fumiyo Ikeda jusqu'au 17 octobr, au Théâtre de la Bastille

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal
À Villepinte, des antifascistes interpellés « à l’abri des regards »
Une soixantaine d’interpellations, et beaucoup de remises en liberté sans poursuites : c’est le bilan de la manifestation antifasciste à Villepinte, durement réprimée pendant le premier meeting d’Éric Zemmour. Militants, avocats et journalistes font état d’un zèle policier inquiétant.
par Mathieu Dejean et Mathilde Goanec
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — France
Affaire Avenir lycéen : un rapport officiel reconnaît l’ampleur du scandale
À la suite des révélations de Mediapart sur Avenir lycéen, Jean-Michel Blanquer avait sollicité une mission d’inspection sur les subventions aux associations lycéennes. Le rapport est assassin pour plusieurs associations, dont Avenir lycéen, mais aussi pour la gestion des crédits par le ministère.
par Antton Rouget et Pierre Januel

La sélection du Club

Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan