Marée noire BP, du rafistolage encore et toujours...

Info du 14 juillet 2010 parue dans "La Croix" :

"Si les différents acteurs de l’opération laissent percer un optimisme prudent à l’annonce des différentes étapes de l’installation, l’échec de la pose d’un premier dôme en juin qui avait suscité beaucoup d’espoir, et le succès mitigé de l’opération de comblement « Top Kill », en juin, incitent à la prudence. Les experts de BP se demandent également si l’énorme coiffe de 75 tonnes peut absorber l’écoulement du pétrole sans menacer la structure du puits. Un deuxième « entonnoir » est prévu dans le cas où celui posé lundi ne fonctionnerait pas.

Quels que soient les résultats des tests, BP poursuit le forage des deux puits de relais qui devraient permettre de bloquer définitivement le puits en y injectant du ciment. Ces puits devraient être opérationnels dans le courant du mois d’août".

Sarah Palin inviterait ses adeptes à prier, trop heureuse de mettre Obama à l'amende...

Sans tomber dans le catastrophisme toujours cent fois plus contagieux que l'analyse de tous les angles d'une situation : ça devient chaque jour plus difficile à cerner, cette méga-fuite : des grands travaux sous-marins, on semblerait passer au rafistolage, comme si jamais une catastrophe n'avait effleuré les industriels pétroliers. Partant de ce constat, j'ai mille peines à concevoir que "l'accident" ait pu être orchestré dès le départ en toute connaissance de cause, amplifié même, dans le seul but de faire de l'argent. Suis-je naïve ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.