Tous les regards sont tournés vers le Golfe du Mexique, nous suivons quotidiennement l'évolution de la catastrophe et nous nous indignons, à juste titre.

Il est important de s'informer, et nous continuerons à suivre l'évolution de la situation.

 

Mais pendant ce temps et depuis 50 ans, une exploitation pétrolière, SHELL, dans le delta du fleuve Niger, détruit en toute impunité et dans un silence médiatique fracassant et incompréhensible, l'environnement et la vie qu'il abrite.

 

Quelques chiffres :

 

- entre 9 et 13 millions de barils de pétrole, soit environ 1,5 million de tonnes, ont été déversés depuis cinq décennies dans le delta. C’est deux à quatre fois plus que la marée noire du golfe du Mexique et presque l’équivalent, chaque année, de celle causée par le naufrage du pétrolier Exxon Valdez en Alaska en 1989.

-Les 30 millions d’habitants de cette région pauvre quadrillée d’oléoducs et parsemée de puits ont vu leurs ressources se dégrader au fil des ans. L’espérance de vie dans le delta serait de 45 à 50 ans, contre 55 à 60 dans le reste du pays, selon les autorités.

 

Dans un rapport publié l’an dernier (2009), l’ONG Amnesty International qualifie la situation de « tragédie pour les droits de l’homme ».

On peut le lire en cliquant ici.(en français)

Ce dossier suivi sur le site d'Amnesty International, cliquer ici. On peut y signer une pétition adressée à : M.Peter Godsday Orubebe/ Minister of Niger Delta Affairs, à faire connaître et circuler, il n'y a, pour l'instant, qu'un peu plus de 2000 signatures...

 

D'autres articles sur le sujet :

- "Nigeria: l'autre marée noire" - youphil.com -28/06/2010 - en cliquant ici ; quelques photos sur le même site en cliquant ici

- "Golfe du Niger : l'autre marée noire" - l'expansion.com - 23/07/2010- en cliquant ici

- "Dans le delta du Niger, cinquante ans de marée noire" - Lacroix.com - 14/07/2010 - en cliquant ici

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Le témoignage de quelqu'un qui y est allé concrètement :

Article publié dans "courrierinternational.com" - 03/06/2010 - article complet en cliquant ici : http://www.courrierinternational.com/article/2010/06/03/les-marees-noires-oubliees-du-delta-du-niger

Extrait :

"[...] La population locale maudit le pétrole qui pollue ses terres et trouve incroyable les efforts déployés par BP et les autorités américaines pour colmater la brèche dans le golfe du Mexique et protéger le littoral de la Louisiane contre la pollution. “Si la même mésaventure était survenue au Nigeria, ni le gouvernement ni le pétrolier ne s’en seraient beaucoup préoccupés, explique l’écrivain Ben Ikari. Cela a lieu en permanence dans le delta ! Les compagnies pétrolières n’en tiennent aucunement compte la plupart du temps. Les législateurs s’en moquent et la population doit vivre au quotidien avec la ­pollution. La situation est pire qu’il y a trente ans. Quand je vois tout le mal qu’on se donne aux Etats-Unis, je ressens une immense tristesse devant le fait qu’il y ait deux poids, deux mesures.” “Nous voyons avec quelle énergie on s’efforce de combattre la marée noire aux Etats-Unis”, commente Nnimo Bassey, responsable au Nigeria de l’organisation écologiste Friends of the Earth International. “Mais au Nigeria, les compagnies pétrolières éludent le problème et détruisent les moyens de subsistance des gens et l’environnement. La marée noire du golfe du Mexique est comme une métaphore pour ce qui se passe chaque jour dans les champs pétrolifères du Nigeria et ailleurs en Afrique. Voilà cinquante ans que ça dure ! Les Nigérians sont totalement tributaires du milieu naturel pour l’eau potable, pour l’agriculture et la pêche. Ils sont stupéfaits de voir le président américain prononcer un discours par jour, parce qu’eux n’entendent pas un mot de la part de leur gouvernement.” [...]