Marilza
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Pièces d'identité

Suivi par 66 abonnés

Billet de blog 11 mars 2010

Marilza
Abonné·e de Mediapart

Pourquoi j’ai peur

Marilza
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J’ai peur de cette France qui a crée le Ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale. J’ai peur de cette Franceforgée dans les propos de dirigeants et certains membres du parti du Président, l’UMP. J’ai peur de cette France que les hommes et femmes politiques de l’UMP, du Front National distillent à travers de petites phrases racistes une idéologie contestable. J’ai peur de cette France qui organise de débats écœurants sur l’identité nationale. J’ai peur de cette France qui oublie les symboles de notre République. J’ai peur de tous ces dérapages qui font honte à la république française et sont néfastes pour la politique et la cohésion social. J’ai peur de cette droite UMP décomplexée qui nourrie la peur de l’étranger, la peur de la France métisse. On ne fait plus la différence entre les propos tenus par l’extrême droite et ceux de l’UMP. Avec Sarkozy au pouvoir, la droite est décomplexée. Les débats sur l’identité National lui ont donné des ailes pour stigmatiser les étrangers et les français de double nationalité. La presse fait du service minimum, notre capacité à s’indigner diminue. Oh ! minha França querida, réveille-toi pour ce printemps qui approche. Que les enfants sortent leurs crayons pour te peindre de toutes les couleurs! Sortons la France de l’ombre, personne ne se cache derrières tes villes nouvelles, derrières les murs sombres de tes banlieues. Les jeunes banlieusards sont fiers d’être tes enfants. Pour ce Printemps ils vont sortir les pinceaux pour colorés les murs d’espoir. Personne ne te veut de mal, les étrangers t’adorent ! Ni même le mauvais humour des parisiens qui au final ne dérange pas les touristes, ils sont à chaque fois plus nombreux N’ayez pas peur de l’autre qui est différent de toi, au contraire, essaye de t’enrichir avec les différences, t’enrichir par tes métissages, par ton multiculturalisme, c’est une valeur inestimable ! Oh! mi France, te voglio biene! Te quero mucho! Nous t’aimons avec toute la beauté de tes couleurs au printemps que s’annonce. Et nous allons voter pour exercer notre citoyenneté politique sur nos territoires qui sont si mélangés d’apports de différentes cultures.

Marilza de Melo Foucher

Franco-brésilienneMars 2010-03-11

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte