fabien steichen
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Pièces d'identité

Suivi par 66 abonnés

Billet de blog 23 déc. 2009

fabien steichen
Etudiant
Abonné·e de Mediapart

La médiation, refus d'un débat inexistant.

fabien steichen
Etudiant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Refuser le débat sur l’identité nationale, ce n’est pas se taire. Soit. Prendre position face à lui, est-ce le faire exister ? Le problème majeur est que, pour ou contre l’utilité de ce débat, nous continuons à l’alimenter. Comme d’autres, je pense avant tout que ce débat sert à réinstaurer des critères de légitimisation visant à redéfinir ce qu’est être Français.

Que le débat soit refusé dans ces termes ne le rend pas tabou. Il me semble que bon nombre de Français ont déjà une idée plus ou moins déterminée, pour ne pas dire préconçue de ce qui les légitime en tant que tel, pour ne pas surdéterminer encore les critères. Le débat ne se joue pas qu’officiellement, et c’est bien pour cela que la droite en use. Pour être clair, je pense que ce doute d’être Français ou non, est davantage posé par ceux qui craignent que leurs conceptions conservatrices ne soient plus à l’ordre du jour.

Le débat sur l’identité nationale sert de vitrine afin que les électeurs de la droite puissent attester de la correspondance entre le débat populaire et le débat officiel. Si ce débat se voulait réellement en être un, il aurait ses médiateurs. Or il n’en est rien.

L’absence de médiateur n’est pas un choix laissé au hasard, il n’y a pas volonté, par la force du débat, de faire évoluer les conceptions de chacun concernant cette question, il y a juste volonté d’exposer les convergences et les divergences de chacun.

Nous sommes capables de saisir l’évolution qui nous est propre concernant nos considérations d’autrui. Notre pensée est en mouvement, de ses doutes et réflexions nous nourrissons et réactualisons des conceptions antérieures. Ne laissons pas quelques individus redéfinir une valeur faisant loi. C’est à nous de faire chaque jour office de médiateur pour éviter que la pensée ne se fige.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte